jeudi, mai 30, 2024
InternationalNational

La Hongrie veut renforcer ses relations avec le Maroc

LA HONGRIE VEUT RENFORCER SES RELATIONS AVEC LE MAROC

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a reçu le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, le vendredi 12 avril à Marrakech, pour discuter de divers aspects de la coopération entre le Maroc et la Hongrie.

Les discussions ont principalement porté sur la nécessité de renforcer et d’élargir la coopération économique entre les deux pays, comme le souligne un communiqué de la présidence du gouvernement. Cette coopération économique est considérée comme essentielle pour promouvoir les intérêts mutuels et stimuler les échanges commerciaux.

Il est à noter que le Maroc occupe une place prépondérante en tant que premier partenaire commercial de la Hongrie sur le continent africain. En effet, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint environ 4,1 milliards de Dirhams (382 millions d’euros) en 2022, enregistrant une progression significative de 25% par rapport à l’année précédente.

Par ailleurs, les deux dirigeants ont examiné de près les préparatifs de la 5ème commission économique Maroc-Hongrie, prévue pour octobre 2024. Cette commission revêt une importance particulière cette année, car elle coïncide avec la célébration du 65ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

En outre, la Hongrie, en tant que membre fondateur du Groupe de Visegrád, aux côtés de la Pologne, de la Tchéquie et de la Slovaquie, entretient des liens étroits avec le Maroc. Le Maroc, pour sa part, a maintenu d’excellentes relations avec cette instance européenne, comme en témoigne sa participation à une réunion ministérielle du groupe en décembre 2021.

Enfin, le Premier ministre hongrois a chaleureusement invité son homologue marocain à effectuer une visite de travail en Hongrie, soulignant ainsi l’engagement des deux pays à approfondir leur coopération bilatérale dans divers domaines.




À lire aussi :

Aziz Akhannouch a reçu le Premier ministre hongrois Viktor Orbán