mercredi, juin 12, 2024
NationalSociété

(Vidéos) Maroc : des nouveaux véhicules pour la police marocaine

Le «Ghiath Smart Patrol», le nouveau véhicule de la police marocaine

Le 16 mai à Agadir, lors du lancement des Journées portes ouvertes de la Direction générale de la Sûreté nationale, une gamme variée de moyens et équipements logistiques a été exposée. Au milieu de cette exposition, un engin en particulier a captivé l’attention des participants. Il s’agit d’un SUV imposant, représentant une nouvelle génération de véhicules de patrouille intelligents, conçu pour améliorer les capacités d’intervention de la police marocaine dans la lutte contre la criminalité.

Ce véhicule, désigné comme l’un des plus sophistiqués au monde en matière de sécurité, se distingue par son équipement technologique de pointe. Il est équipé de 10 caméras positionnées vers l’avant, ayant la capacité de détecter des visages jusqu’à une distance de 9 mètres et de lire les plaques d’immatriculation. De plus, il est doté d’une caméra télescopique rétractable offrant une vue à 360 degrés, pouvant être déployée sur le toit pour réaliser des vues panoramiques, des zooms et capturer des images.

Le véhicule, nommé « Ghiath Smart Patrol », est équipé d’un écran de 40 centimètres intégré au tableau de bord, permettant l’affichage des images provenant des 10 caméras extérieures ainsi que de la caméra télescopique. Son système d’exploitation est alimenté par l’intelligence artificielle, renforçant ainsi ses capacités opérationnelles. De plus, il est pourvu d’un drone ayant une autonomie de vol de 30 minutes, équipé d’une caméra thermique pour surveiller le trafic et faciliter les opérations de sauvetage.

Il convient de noter que le « Ghiath Smart Patrol » a déjà été testé avec succès par la police de Dubaï et a été développé par la division projets spéciaux de W Motors, un constructeur basé aux Émirats arabes unis. Avant son déploiement complet, le véhicule fera l’objet d’une phase de test de six mois, en collaboration avec la police de Dubaï, afin d’évaluer son efficacité dans l’amélioration des services offerts aux citoyens.