jeudi, mai 30, 2024
InternationalNational

La France autorise les Émirats à céder 30 chasseurs au Maroc

LA FRANCE AUTORISE LES ÉMIRATS À CÉDER 30 CHASSEURS AU MAROC

Après une période d’attente de trois ans, la France a finalement donné son feu vert pour que les Émirats arabes unis cèdent 30 avions de chasse Mirage 2000-9E au Maroc. Cette décision a suscité des préoccupations en Espagne, comme le rapporte le quotidien espagnol La Razón. Elle survient dans un contexte marqué par un rapprochement progressif entre Rabat et Paris, observable depuis plusieurs mois.

En effet, Abou Dhabi avait exprimé son souhait d’offrir 30 appareils Mirage 2000-9E au Maroc, suite à la conclusion en décembre 2021 d’une importante commande de 80 avions de combat Rafale F4. Ces avions étaient équipés de missiles air-air Mica NG et de missiles de croisière Black Shaheen, pour un montant dépassant les 16 milliards d’euros.

Cependant, la concrétisation de ce don émirati en faveur des Forces armées royales (FAR) avait été initialement bloquée par le refus de la France. Ce transfert aurait pu se concrétiser il y a environ trois ans s’il n’avait pas été bloqué par l’opposition de Paris. En effet, les termes du contrat interdisaient à Abou Dhabi de céder ces avions à un autre pays sans le consentement préalable de la France.

La coopération militaire entre le Maroc et les Émirats arabes unis est encadrée par un accord signé en mai 2006. Cet accord porte principalement sur la formation, les échanges de visites et le soutien opérationnel, technique et matériel. En 2014, ce partenariat avait été élargi pour inclure la recherche dans les domaines des industries militaires et des aspects techniques, ainsi que la contribution au transfert de technologie. L’hésitation de la France était surtout motivée par son désir de racheter 40 avions émiratis Mirage 2000-9 de haute capacité et de technologie avancée, dans le but de les transférer en Ukraine pour soutenir le pays dans son conflit contre la Russie. Le Mirage 2000-9, fleuron de l’industrie militaire française, a été conçu pour renforcer les capacités air-sol du Mirage 2000-5, qui était principalement destiné au combat air-air.

Il est également pertinent de noter qu’en 2014, le Maroc avait apporté un soutien militaire opérationnel et en renseignement aux Émirats arabes unis dans sa lutte contre l’organisation terroriste politico-militaire Daesh. Cette aide comprenait notamment la mise à disposition de six avions de combat F-16. Malheureusement, l’un de ces avions s’est écrasé au Yémen en 2015 lors des affrontements contre les Houthis.