samedi, avril 13, 2024
InternationalNationalSociété

Espagne : enquête sur les attaques contre des camions marocains

ESPAGNE : ENQUÊTE SUR LES ATTAQUES CONTRE DES CAMIONS MAROCAINS

La justice espagnole a ouvert une enquête sur les attaques contre les exportations agricoles marocaines

La justice espagnole a pris l’initiative d’ouvrir une enquête suite à la plainte déposée par la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural à l’encontre de certains agriculteurs espagnols. Ces derniers sont accusés d’avoir délibérément causé des dommages à des biens transportés par des camions immatriculés au Maroc.

Selon les informations fournies par une source interne à la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural, des représentants d’organisations professionnelles en Espagne ont été convoqués pour fournir leur témoignage concernant les incidents ayant entraîné des dommages aux biens marocains le long de plusieurs axes routiers.

Lahcen Aderdour, président de l’Association Marocaine des Producteurs Exportateurs de Fruits et Légumes (APEFEL), a confirmé que des manifestations de protestation menées par ces agriculteurs se poursuivent sur plusieurs routes, obligeant ainsi l’intervention des autorités policières espagnoles.

Dans une déclaration publique, Lahcen Aderdour a exposé que la police a été amenée à détourner les camions marocains vers des itinéraires alternatifs afin d’éviter les blocages provoqués par les manifestants. Ce détour a malheureusement entraîné la destruction de leurs biens, en particulier ceux des camions immatriculés au Maroc.

Il a également souligné que cette situation a causé des pertes importantes, car les camions arrivent désormais en retard à destination, exposant ainsi les marchandises à une possible détérioration.

Face à cette escalade de tensions, un cabinet d’avocats français a été engagé pour représenter les personnes touchées par ces actes de vandalisme. Parallèlement, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural a décidé de saisir la justice, considérant que c’était la seule voie permettant de restaurer l’équité et de protéger la réputation des produits marocains.

Ces actions surviennent alors que le gouvernement a entrepris des démarches diplomatiques pour résoudre le problème du blocage des exportations agricoles marocaines vers l’Union européenne, comme l’a souligné Mustapha Baitas, ministre délégué auprès du chef du gouvernement, lors d’une conférence de presse.

Rachid Benali, président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural, a exprimé ses inquiétudes quant à l’impact potentiel sur la réputation des produits marocains. Il a également insisté sur le fait que les problèmes internes en Espagne ne devraient pas avoir de répercussions négatives sur les exportations marocaines.

Dans un communiqué officiel, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural a souligné l’intensification des attaques hostiles, tant médiatiques que physiques, dirigées contre les camions transportant les produits agricoles marocains vers l’Union européenne. Elle a tenu à rappeler que ces produits répondent scrupuleusement aux normes de qualité européennes, sans aucune exception.




À lire aussi :

COMADER réagit aux attaques des produits marocains en Europe