vendredi, juin 21, 2024
InternationalNational

La COMADER condamne les attaques contre les tomates du Maroc

La COMADER condamne les attaques contre les tomates du Maroc

Maroc : la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) condamne les attaques contre l’importation de tomates en France

Dans un communiqué, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural a exprimé son indignation face aux récentes agressions visant l’importation de tomates marocaines en France. Ces incidents, survenus le jeudi 16 mai 2024, à Perpignan, par des manifestants, sont qualifiés d' »infondés », « inexplicables » et nuisibles aux relations commerciales entre le Maroc et l’Union européenne.

Les organisations agricoles françaises, dont la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA), Légumes de France et Jeunes Agriculteurs, ont rassemblé cinquante de leurs membres pour protester contre ce qu’ils estiment être une « concurrence déloyale » de la part des produits marocains. Ils demandent une meilleure visibilité des produits français sur les marchés, ignorant ainsi les accords commerciaux légalement conclus entre le Maroc et l’Union européenne.

La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural souligne que les tomates marocaines sont conformes aux normes et régulations européennes en matière de qualité alimentaire. Ces produits subissent des contrôles sanitaires stricts avant d’entrer sur les marchés français et européens. Les accusations de « concurrence déloyale » formulées par les organisations agricoles françaises sont donc jugées « non fondées ».

Face à cette adversité, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural « se réserve le droit de protéger les intérêts légitimes des exportateurs marocains », respectant les règles en vigueur. Elle rappelle que les tomates marocaines répondent à une demande saisonnière sur le marché français et participent à la création d’emplois dans le secteur logistique, notamment à Perpignan.

L’organisation dénonce ces attaques et affirme son engagement à maintenir les relations commerciales entre le Maroc et l’Union européenne. Elle invite les organisations professionnelles françaises concernées à cesser ces actions et à privilégier un dialogue constructif pour résoudre les différends commerciaux.

À noter que les exportations marocaines de produits agricoles vers l’Union européenne ont connu une augmentation de 15% au cours de la période 2021/2022, tandis que les importations marocaines de produits agricoles en provenance de l’Union européenne ont augmenté de 75% sur la même période. Le solde commercial est positif pour l’Union européenne en 2022, s’élevant à environ 900 millions d’euros.




À lire aussi :

COMADER réagit aux attaques des produits marocains en Europe