lundi, avril 22, 2024
InternationalNationalSociété

(Vidéo) Ariel Wizman évoque le Maroc dans l’émission «Clique»

(VIDÉO) ARIEL WIZMAN ÉVOQUE LE MAROC DANS L’ÉMISSION «CLIQUE»

Invité sur le plateau de l’émission « Clique », diffusée sur la chaîne Canal+ et dirigée par le journaliste renommé Mouloud Achour, Ariel Wizman, une figure emblématique des médias français des années 2000, a consacré une part significative de son temps à aborder son lien intime avec le Maroc où il est né en 1962 à Casablanca et où il a grandi.

Cette discussion captivante a pris place dans le cadre de la sortie de son magnifique ouvrage intitulé « Maroc, terre de lumière », publié par les éditions Assouline. Ariel Wizman, célèbre notamment pour son duo légendaire avec Edouard Baer, ainsi que pour ses talents polyvalents de DJ et de producteur, a offert un regard introspectif sur ses racines marocaines et les liens profonds qu’il entretient avec ce pays.

L’émission, diffusée le vendredi 15 mars sur Canal+, a ainsi été l’occasion pour le public de découvrir en profondeur les réflexions et les expériences personnelles de cet invité de marque, offrant une perspective unique sur le Maroc et enrichissant le débat autour de la culture et de l’identité.

«Le Maroc c’est d’abord le pays où je suis né», répond-il quand on lui demande ce que représente pour lui ce pays. Et quand il s’agit de décrire le Maroc qui est en lui, qui l’habite, Ariel Wizman déborde d’émotion: «C’est le pays de ma différence… C’est-à-dire pas seulement de mon identité, mais aussi ce qui fait que j’ai la capacité d’être heureux avec assez peu de choses. Le sentiment de venir de quelque part, le goût de quelque chose que peut-être les autres ne connaissent pas et le sentiment d’avoir appartenu à un pays qui, à un moment, était un peu comme une famille. Où les portes étaient ouvertes chez les uns, chez les autres et où il y avait comme une sorte de bénédiction, de lumière, quelque chose qui nous portait, qui m’a porté toute ma vie en fait, et qui a fait que rien n’est vraiment un énorme problème».

Ariel Wizman confesse avoir «très mal vécu» le tremblement de terre qui a frappé le Maroc le 8 septembre 2023 et s’en explique. «Le Maroc est un pays qui a lutté pour sa différence au sein du monde arabe et au sein du monde africain, pour sa croissance, pour un certain progressisme, beaucoup de choses comme ça. Et c’est vrai que toutes ces catastrophes naturelles le ramènent en quelque sorte à l’idée qu’il y a cette espèce de malédiction de la pauvreté, d’être mal placé, d’être là au mauvais moment. Cela a rappelé bien évidemment le tremblement de terre d’Agadir, et puis tout simplement la solidarité avec les gens qui ont souffert» «Mais quand on voit la résilience des Marocains, c’est ahurissant».

«Admirables», renchérit alors Mouloud Achour, l’animateur de l’émission, «les Marocains sont admirables».








À lire aussi :

Ces 40 personnalités françaises nées au Maroc