lundi, avril 22, 2024
InternationalNational

37ème Sommet Ordinaire de l’UA: Nasser Bourita représente le Roi

37ÈME SOMMET ORDINAIRE DE L’UA: NASSER BOURITA REPRÉSENTE LE ROI

Nasser Bourita représente Sa Majesté le Roi Mohammed 6 au 37ème Sommet Ordinaire de l’Union Africaine

Ce samedi 17 février 2024, lors du 37ème Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine à Addis-Abeba, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a été chargé de représenter Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Ce sommet réunit les dirigeants des 54 pays membres de l’Union africaine pour discuter des questions cruciales relatives au développement et à la coopération sur le continent. Le Maroc, avec sa délégation dirigée par Nasser Bourita, participe activement à ces discussions.

La délégation marocaine est composée de personnalités importantes telles que l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union Africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, l’Ambassadeur, directeur général de l’Agence marocaine de la coopération internationale, Mohamed Methqal, et le directeur du Grand Maghreb, des Affaires de l’Union du Maghreb arabe (UMA) et de l’Union Africaine (UA) au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Hassan Boukili.

Les sujets abordés lors de ce sommet sont variés et cruciaux pour l’avenir de l’Afrique. Parmi eux figurent la réforme institutionnelle de l’Union Africaine, l’évaluation du premier plan décennal de mise en œuvre de l’agenda 2063, et le lancement du deuxième plan décennal de mise en œuvre. Ces plans visent à orienter le développement économique, social et politique du continent au cours des prochaines décennies.

De plus, les Chefs d’État et de gouvernement vont passer en revue les activités du Conseil de Paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (dont la Mauritanie assure la présidence tournante), ainsi que le quatrième examen biennal du programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique. Ces discussions sont essentielles pour assurer la stabilité et la croissance durable de la région.

Enfin, d’autres sujets à l’ordre du jour incluent les modalités de participation et les priorités de l’Union Africaine au sein du G-20, les rapports des Comités de la conférence, les projets d’instruments juridiques, l’élection et la nomination de dix membres du Conseil de Paix et de sécurité de l’Union Africaine, ainsi que la préparation de l’élection des membres de la Commission de l’Union africaine en 2025. Ces points illustrent l’importance de la coopération et de la coordination entre les nations africaines pour relever les défis communs et saisir les opportunités de développement.