dimanche, mars 3, 2024
NationalsantéSociété

Maroc : dossier médical partagé et feuille de soins électronique

Spread the love

MAROC : DOSSIER MÉDICAL PARTAGÉ ET FEUILLE DE SOINS ÉLECTRONIQUE: SIGNATURE D’UNE CONVENTION-CADRE À RABAT

Une convention-cadre de partenariat a été signée, ce vendredi 2 février, entre le ministère de la Santé et de la Protection sociale, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l’Agence de développement du digital (ADD). Objectif: accélérer le déploiement du dossier médical partagé et de la feuille de soins électronique dans les établissements de santé et les cabinets médicaux.

Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé et de la Protection sociale, Ghita Mezzour, ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Hassan Boubrik, directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, et Mohamed Drissi Melyani, directeur général de l’Agence de développement du digital ont procédé, vendredi 2 février, à la signature d’une convention-cadre de partenariat, portant sur la mutualisation des efforts pour déployer le dossier médical partagé et la feuille de soins électronique dans les établissements de santé et les cabinets médicaux.

Cette convention-cadre a pour objectif d’identifier et d’activer les synergies et les prérequis techniques et organisationnels communs pour faciliter la compatibilité et l’interfaçage des solutions relatives à ces deux éléments, dans le cadre de la réforme du système national et santé et de la protection sociale. La convention s’aligne ainsi sur la digitalisation du secteur de la santé, et s’inscrit également dans le cadre de l’accompagnement, par le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration et l’Agence de développement du digital, des efforts de digitalisation des différentes administrations.

L’accord établit le cadre de la coopération entre les parties signataires, avec pour objectif de simplifier le suivi médical, la coordination des traitements entre les professionnels de santé et les procédures de remboursement des frais de soins médicaux pour les patients. Il prévoit la création d’une interface unifiée pour harmoniser les deux solutions, tout en veillant à les connecter aux systèmes d’information des établissements de santé et des cabinets médicaux.

Créer un nouveau système d’information
S’exprimant à cette occasion, Khalid Aït Taleb a souligné que cette convention marque une nouvelle étape dans la réforme du système national de santé, où la modernisation du Système national d’information en santé (SNIS) occupe une place centrale, avec comme objectif principal de créer et mettre en oeuvre un nouveau système d’information dans l’ensemble des établissements de santé à travers le Royaume du Maroc. Intégrant des fonctionnalités innovantes, destinées à rehausser la qualité des soins, et utilisant un identifiant santé unique, le nouveau système permettra un accès aisé et transparent aux données de santé des patients, y compris des informations sur leur assurance maladie obligatoire, simplifiant d’autant le travail des médecins en offrant un accès transparent aux dossiers médicaux, a détaillé le ministre de la Santé et de la Protection sociale.

Coordonner les efforts dans le domaine de la digitalisation
Pour sa part, Ghita Mezzour a souligné que le projet du dossier médical partagé vient faciliter les prestations destinées aux patients et renforcer leur suivi. Quant au chantier de la feuille de soins électronique, il a pour but de faciliter le quotidien des citoyens en améliorant le système de gouvernance et en simplifiant les procédures d’indemnisation. Hassan Boubrik, directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, a pour sa part insisté sur l’importance de cette convention dans la réussite du déploiement du dossier médical partagé et de la feuille de soins électronique, deux projets qui participeront à une meilleure qualité de service pour le citoyen dans le domaine de la santé et de la protection sociale. L’accord prévoit également la création d’une interface unifiée pour harmoniser les deux solutions et les connecter aux systèmes d’information des établissements de santé et des cabinets médicaux. Les solutions déployées seront accessibles aux patients et aux professionnels de santé via des applications et portails dédiés, qui seront pensés pour améliorer l’expérience des utilisateurs.




Traduction du texte arabe : Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, le professeur Khaled Ait Taleb, a présidé la réunion, accompagné de la ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la transition numérique et de la réforme administrative, Mme Ghaitha Mazour, de la directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale. , et le directeur général de l’Agence de développement numérique, […]