dimanche, mars 3, 2024
Faits diversInternationalNational

Recherché par Interpol, un franco-algérien interpellé à Marrakech

Spread the love

RECHERCHÉ PAR INTERPOL, UN FRANCO-ALGÉRIEN INTERPELLÉ À MARRAKECH

Les forces de l’ordre de la préfecture de police de Marrakech ont procédé à l’interpellation d’un citoyen français d’origine algérienne. Cette opération a été menée sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Selon des sources sécuritaires, le suspect était visé par un mandat d’arrêt international* émis par les autorités judiciaires françaises.

*Une notice rouge (communément appelée abusivement « mandat d’arrêt international ») est un message de signalement international diffusé par Interpol à la demande d’un service de police pour demander à ses homologues du monde entier la localisation et l’arrestation d’une personne recherchée par une juridiction nationale ou un tribunal international, et ce en vue d’obtenir son extradition.

Suite à cette interpellation, une opération de vérification a été effectuée dans la base de données de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol). Les résultats ont révélé que l’homme de 37 ans faisait l’objet d’un avis de recherche international, émis sous la forme d’une « notice rouge » par le bureau central national à Paris. Cette notice avait pour objectif de mettre en œuvre des peines d’emprisonnement prononcées à son encontre par la justice française.

Les autorités indiquent que le suspect est soupçonné d’être impliqué dans un braquage survenu en 2018. Lors de ce délit, il aurait dérobé trois tableaux de grande valeur, dont l’un était la propriété d’un célèbre peintre français.

Actuellement en garde à vue, le mis en cause sera présenté devant le parquet compétent. La source sécuritaire a également précisé que le Bureau d’Interpol au Maroc, relevant de la Direction générale de la sûreté nationale, a été chargé d’informer le Bureau d’Interpol en France de cette arrestation en vue de la procédure d’extradition.