jeudi, février 29, 2024
National

Tanger : un homme a tué deux de ses enfants

Spread the love

TANGER : UN HOMME A TUÉ DEUX DE SES ENFANTS

Le lundi soir, une scène d’une horreur inimaginable s’est déroulée dans le quartier Tanja Lbalia de Tanger, où un père a commis un double infanticide, prenant la vie de son fils âgé de 7 ans et de sa fille de 10 ans au sein de leur propre domicile. L’atroce acte a été perpétré à l’aide d’une arme inhabituelle, en l’occurrence une volumineuse pierre avec laquelle le père a asséné de violents coups au crâne de ses enfants.

Les premiers intervenants, composés des forces de l’ordre et de la police scientifique, ont découvert les corps des deux jeunes victimes gisant dans une mare de sang, accentuant l’horreur de la scène. À proximité, l’arme du crime a été retrouvée, témoignant de la brutalité de l’acte commis au sein de la sphère familiale.

Après avoir perpétré ces actes abominables, le père a pris la fuite en direction de Casablanca. Son trajet vers la ville a été marqué par une confrontation à la gare routière d’Oulad Ziane, où il a été appréhendé à la suite d’une querelle violente accompagnée de coups avec un autre voyageur. Lors de son interrogatoire, le troisième enfant qui l’accompagnait a révélé les détails déchirants du double meurtre commis par son père quelques heures plus tôt à Tanger, fournissant aux autorités de la police de Casablanca des informations cruciales.

Face à ces circonstances tragiques, les autorités de Tanger se sont rendues au domicile familial pour confirmer le décès des deux enfants. Les corps ont ensuite été transportés vers la morgue de la ville pour des examens approfondis.

Les premiers éléments de l’enquête suggèrent que le père, une fois ses crimes commis, a fui vers Casablanca en compagnie de son troisième enfant. Cependant, la mère et un quatrième enfant demeurent actuellement introuvables. Cette situation a incité les autorités de Tanger à ouvrir une enquête approfondie afin de comprendre les circonstances entourant ce terrible crime familial.