dimanche, mars 3, 2024
NationalSociété

Maroc : vers des restrictions de consommation d’eau

Spread the love

MAROC : VERS DES RESTRICTIONS DE CONSOMMATION D’EAU

Le gouvernement marocain réagit au stress hydrique en imposant des restrictions et en prenant des mesures à long terme

Le Maroc est actuellement confronté à une crise aiguë de déficit hydrique, résultat de six années successives de sécheresse. Pour faire face à cette situation alarmante, le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, propose des mesures immédiates et à long terme.

Situation actuelle
Le déficit hydrique est devenu critique, avec des réservoirs affichant seulement 23,5% de leur capacité au 22 décembre 2023, contre 31,2% à la même date l’année précédente. Entre septembre et décembre, seulement 500 millions de mètres cubes d’eau ont été recueillis, comparativement à 1,5 milliard de mètres cubes pendant la même période l’année précédente.

Mesures immédiates
Nizar Baraka préconise la rationalisation sévère de l’utilisation de l’eau, allant jusqu’à envisager des coupures temporaires de la distribution d’eau courante. Il a souligné la nécessité d’activer des commissions régionales pour superviser la gestion de l’eau et procéder à des coupures locales en fonction de l’évolution de la situation.

Avertissement aux consommateurs
Le ministre a averti les consommateurs de ne plus gaspiller l’eau et de modifier leurs comportements, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation menées par son département. Sans les projets de raccordement d’eau lancés récemment, des coupures d’eau potable auraient été inévitables dans plusieurs régions, dont Rabat et Casablanca.

Mesures à long terme
Conscient de la nécessité de solutions durables, le gouvernement prévoit la construction de huit barrages supplémentaires de 2023 à 2027. Une convention de partenariat a été signée pour financer la première étape d’un programme couvrant la période 2020-2027, comprenant la réalisation de 120 barrages de taille modeste par les agences régionales d’exécution des projets.

Recours à l’eau de mer
Face à cette crise, le gouvernement envisage également d’alimenter les villes côtières en eau potable par le biais de stations de dessalement traitant l’eau de mer.

La situation de stress hydrique au Maroc nécessite des mesures immédiates et à long terme. Le gouvernement, conscient de l’urgence, prend des actions sévères tout en planifiant des solutions durables pour assurer l’approvisionnement en eau à long terme.