dimanche, mars 3, 2024
National

Exploration minière: nouveaux permis pour le Britannique CMR

Spread the love

EXPLORATION MINIÈRE: LA SOCIÉTÉ BRITANNIQUE CRITICAL MINERAL RESOURCES OBTIENT QUATRE NOUVEAUX PERMIS AU MAROC

La société minière britannique Critical Mineral Resources (CMR), spécialisée dans l’exploration et le développement de métaux cruciaux pour les énergies propres, a récemment annoncé une expansion significative de ses activités au Maroc. Cette expansion se matérialise par l’acquisition de quatre nouveaux permis d’exploration dans les régions de Rabat et de Béni-Mellal.

Ces nouveaux permis d’exploration, faisant partie du projet Meseta, couvrent une superficie totale d’environ 80 km². Trois d’entre eux sont spécifiquement axés sur la recherche de cuivre, soulignant l’engagement de la société minière britannique Critical Mineral Resources dans l’exploitation de ressources métalliques essentielles.

La démarche de la société minière britannique Critical Mineral Resources s’est intensifiée depuis sa prise de contrôle majoritaire (80%) d’Atlantic Research Minerals SARL (ARM) en juin 2023. Cette opération a marqué le début d’une série d’initiatives visant à enrichir le portefeuille de projets miniers de La société minière britannique Critical Mineral Resources au Maroc.

En septembre dernier, la société a réussi à obtenir le projet Ighrem, dont les perspectives d’extraction de cuivre, magnétite et manganèse sont jugées prometteuses.

Le projet Meseta, situé à 80 km au sud de Rabat, est particulièrement stratégique en raison de la réputation de la région pour ses riches gisements de cuivre, tungstène, étain et plomb-zinc.

Charlie Long, président-directeur général de la société minière britannique Critical Mineral Resources , s’est exprimé positivement sur cette acquisition, soulignant la confiance de l’entreprise dans le potentiel de développement du cuivre sur le site de Meseta.

CMR affirme aujourd’hui que sa priorité est de développer des projets qui favorisent la transition vers les énergies propres, tout en assurant une avancée rapide vers la production et la génération de revenus au Maroc.

Dans cette optique, la société britannique suit de près les progrès dans le domaine de la chimie des batteries et toutes les technologies d’électrification nécessaires à la décarbonation, démontrant ainsi son engagement envers une exploitation responsable des ressources minérales.