dimanche, mai 26, 2024
InternationalNationalSociété

Maroc: des manifestations contre la normalisation avec Israël

MAROC: DES MANIFESTATIONS CONTRE LA NORMALISATION AVEC ISRAËL

ALORS QUE LE MAROC ET ISRAËL CÉLÈBRENT LE DEUXIÈME ANNIVERSAIRE DE LA REPRISE DES RELATIONS DIPLOMATIQUES ENTRE LES DEUX PAYS, DE NOMBREUSES MANIFESTATIONS CONTRE LA NORMALISATION ONT ÉTÉ ORGANISÉES DANS PLUSIEURS VILLES DU MAROC.




Le deuxième anniversaire du rapprochement Maroc-Israël a été marqué par de nouvelles manifestations contre la normalisation des relations entre les deux pays.

Ces manifestations ont lieu dans 30 villes marocaines, dont Tanger, Agadir, Meknès et Rabat.

Ils étaient plusieurs centaines de Marocains à participer à ces manifestations organisées en signe de protestation contre la normalisation des relations avec Israël.

« Le peuple veut faire tomber la normalisation », scandaient-ils.

Aussi, ont-ils brandi des banderoles avec des messages de soutien à la Palestine et agité le drapeau palestinien.

Des images diffusées en ligne montraient également des drapeaux israéliens brûlés lors des manifestations.

Dans un communiqué, le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation a déclaré que ces protestations sont les conséquences de cette normalisation.

Les manifestants ont exprimé leur « rejet de toute forme de normalisation », réaffirmé leur « soutien inconditionnel à la résistance palestinienne ».




Les manifestants ont condamné par ailleurs la « précipitation du gouvernement à tomber dans les bras de l’ennemi sous prétexte de troquer la question palestinienne avec nos questions nationales », ajoute la même source.

« Les manifestations ont été organisées pour montrer que la cause palestinienne reste dans la conscience du peuple marocain, comme l’ont démontré les joueurs de l’équipe nationale lors de la Coupe du monde au Qatar », a déclaré au site Al-Araby Al le coordinateur du Front, Tayeb Medmad.

Sous l’égide des États-Unis, le Maroc a normalisé ses relations avec Israël le 10 décembre 2020 en échange de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara.

Douze jours plus tard, le gouvernement marocain a signé une « déclaration conjointe » avec Israël et les États-Unis, lors de la première visite d’une délégation officielle israélo-américaine à Rabat.

Depuis, les relations entre les deux pays se renforcent, mais l’opposition à leur rapprochement ne faiblit pas.