dimanche, juin 23, 2024
InternationalNational

Voici comment le Maroc renforce sa souveraineté maritime

Voici comment le Maroc renforce sa souveraineté maritime

Le Maroc continue de mettre en œuvre son plan de modernisation et de diversification de son arsenal militaire en s’orientant vers l’acquisition d’armes de pointe, capables de répondre aux nouvelles réalités des conflits mondiaux actuels, de plus en plus influencés par les avancées technologiques.

Dans cette optique, le Maroc a récemment fait l’acquisition de missiles antinavires Harpoon 2 de nouvelle génération, qui peuvent être déployés depuis des chasseurs F16 Viper, dont 24 seront livrés aux Forces Armées Royales, la force militaire du royaume du Maroc chargée de la défense du pays et de la protection de ses intérêts nationaux, en 2026.

Suite à la conclusion d’un accord avec les États-Unis pour l’achat de 24 avions de chasse F16 Viper, un site affilié au ministère de l’Industrie américain a fait savoir que le Maroc avait signé un contrat pour l’acquisition de missiles antinavires.

Ces acquisitions récentes sont le reflet de la stratégie du Maroc visant à renforcer sa souveraineté sur ses eaux territoriales, comme l’indique le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

Selon le site US spending, les Forces Armées Royales ont conclu un accord pour l’acquisition de missiles Harpoon 2 de nouvelle génération, fabriqués par le constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing.

L’achat de ces missiles antinavires, qui peuvent être lancés depuis des chasseurs F16, contribuera à renforcer la sécurité maritime du Maroc.

L’accord comprend également l’achat de missiles de croisière Cruise à moyenne et longue portée, capables de frapper des cibles terrestres et navales.

Ces missiles aéroportés, dotés d’une technologie de pointe, peuvent être guidés avec une grande précision vers leurs cibles.

En achetant ces armes avancées, le Maroc cherche à améliorer ses capacités aériennes et maritimes dans un contexte mondial où les mers et les océans sont devenus un théâtre d’opérations efficace dans les conflits.

Ces missiles dévastateurs sont reconnus pour leur capacité à détruire des cibles flottantes et pour les dommages importants qu’ils peuvent infliger aux porte-avions et aux navires de débarquement.

Parallèlement, le Maroc a entamé des négociations avec l’Espagne pour l’acquisition de nouveaux sous-marins afin de renforcer son arsenal militaire maritime, après avoir acquis trois corvettes et une frégate françaises, et avoir achevé la construction d’une base navale à Ksar Sghir, qui est désormais opérationnelle.

Des sites spécialisés dans le domaine militaire indiquent également que le Maroc envisage d’acquérir un sous-marin russe de type Amour de cinquième génération, équipé d’un système de propulsion anaérobie, un type relativement récent de systèmes de propulsion pour sous-marins pouvant fonctionner longtemps sans utiliser d’air extérieur, ce qui évite au sous-marin anaérobie d’utiliser son tube à air, lequel augmente sa vulnérabilité..

D’autres sources suggèrent que le Maroc pourrait opter pour l’acquisition de sous-marins français de type Barracuda, suite à l’annulation par l’Australie du contrat d’achat qu’elle avait signé avec la France.

Selon le quotidien français La Tribune, le groupe « Naval group » a mené une campagne de marketing au Maroc pour vendre ces sous-marins.

En mars 2023, des responsables politiques espagnols avaient révélé l’existence d’un accord conclu entre le Maroc et l’Espagne, qui permettrait au Maroc de recevoir un premier sous-marin pour le prix symbolique d’un euro. Cette transaction comprend l’acquisition de quatre submersibles de nouvelle génération.