mercredi, juin 12, 2024
Faits divers

Italie : un marocain a perdu la vie après une altercation entre gangs

Italie : un marocain a perdu la vie après une altercation entre gangs

Italie : un marocain a perdu la vie suite à une altercation entre gangs dans la ville de Porto Sant’Elpidio

À Porto Sant’Elpidio, le jeune Marocain grièvement blessé lors d’une rixe sur la place Garibaldi a succombé à ses blessures à l’hôpital. Deux individus ont été arrêtés en lien avec cette affaire, et un mineur a été signalé.

À Porto Sant’Elpidio, le jeune marocain qui a été poignardé lors d’une altercation sur la place Garibaldi est décédé par la suite à l’hôpital. Il avait été découvert grièvement blessé et baignant dans son propre sang. Après avoir été dans un premier temps transporté à l’hôpital de Civitanova, il a ensuite été transféré à Torrette, où il a subi un arrêt cardiaque suite à ses multiples blessures par arme blanche, notamment à l’estomac et aux fesses.

D’autres personnes ont été blessées au cours de cette altercation, dont un Tunisien qui a été hospitalisé à Civitanova avec un pronostic réservé de 30 jours, et un Égyptien qui a été conduit à l’hôpital Murri puis libéré.

Un Marocain de 34 ans, membre du plus grand groupe impliqué dans cet incident, a également été légèrement blessé et par la suite arrêté par la police. On pense que cette violente bagarre a éclaté suite à un règlement de comptes sur fond de contrôle du trafic de drogue entre Porto Sant’Elpidio et Lido Tre Archi. Il s’inscrit dans une série croissante d’affrontements entre gangs de Nord-Africains, qui va de pair avec une hausse des interventions policières sur les lieux de trafic de drogue.

En relation avec cet incident, deux individus ont été arrêtés et un mineur signalé : un Marocain de 34 ans, demandeur d’asile sans antécédents judiciaires, et un Égyptien de 22 ans en situation irrégulière avec un casier judiciaire. Ils ont été arrêtés par la brigade volante de la préfecture de police de Fermo, le premier étant accusé de participation à une bagarre aggravée et de blessures graves, et le second étant accusé de participation à une bagarre aggravée. Un jeune Tunisien, également connu des services de police, qui a activement participé à la bagarre, a été signalé en liberté.

Lors de l’intervention sur les lieux, les forces de l’ordre ont interpellé tous les participants à la bagarre. Le citoyen marocain, qui tenait encore un couteau à l’arrivée de la police, a été neutralisé grâce à l’usage d’un taser après plusieurs avertissements des forces de l’ordre.