mercredi, juin 12, 2024
InternationalNationalsport

Coupe de la CAF (finale) : le Zamalek contre des arbitres tunisiens

COUPE DE LA CAF (FINALE): LE ZAMALEK CONTESTE LES ARBITRES TUNISIENS

Finale de la Coupe de la CAF : le club égyptien Zamalek Sporting Club conteste la désignation d’arbitres tunisiens face à la Renaissance sportive de Berkane (RSB)

Avant même le coup d’envoi, une controverse semble poindre à l’horizon. Dans une lettre adressée à la Confédération africaine de football (CAF), l’équipe égyptienne du Zamalek Sporting Club a exprimé son désaccord quant au choix d’un arbitre pour le match retour de la finale de la Coupe de la confédération de la CAF TotalEnergies contre le club marocain de la Renaissance Sportive de Berkane.

La problématique de l’arbitrage semble déjà susciter des débats enflammés. À travers un communiqué officiel, le Zamalek Sporting Club a fait part de son mécontentement à la Confédération africaine de football, contestant la sélection d’arbitres tunisiens pour la technologie VAR lors de la finale aller (12 mai) et retour (19 mai).

Le Zamalek a vivement critiqué la présence d’arbitres tunisiens pour l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR), arguant qu’il pourrait y avoir un conflit d’intérêts étant donné que l’entraîneur de la Renaissance Sportive de Berkane, Mouine Chaabani, est également tunisien.

Dans les termes du communiqué : « La direction du Zamalek a formellement exprimé son désaccord auprès de la CAF concernant la désignation d’arbitres tunisiens pour la technologie VAR, que ce soit comme arbitres principaux ou faisant partie de l’équipe de la technologie VAR, pour les deux matches contre la Renaissance de Berkane ».

Le club égyptien a insisté sur la nécessité pour la Confédération africaine de football de réévaluer le choix des arbitres pour la VAR dans les deux rencontres, afin d’éliminer tout soupçon sur les arbitres tunisiens.

Le Zamalek Sporting Club a également affirmé son respect pour l’intégrité de l’arbitrage africain, soulignant son rôle crucial dans le succès des tournois continentaux et son impact positif sur le développement du football en Afrique.

Pour ce qui est des désignations officielles, la Commission des arbitres de la Confédération africaine de football a attribué le rôle d’arbitre principal pour le match aller de la finale de la Coupe de la confédération de la CAF qui aura lieu au Maroc, à Berkane, au kényan Peter Waweru Kamaku, qui sera assisté de deux autres Kenyans (Gilbert Cheruiyot et Stephen Elezar Onyango) et d’un quatrième arbitre burundais (Pacific Ndabihawenimana). Le Tunisien Haythem Guirat sera responsable de la VAR , secondé par deux officiels d’Afrique du Sud (Tom Abongile) et de la Zambie (Diana Chikotisha).

Pour le match retour de la finale de la Coupe de la confédération de la CAF qui aura lieu en Égypte, au Caire, c’est le sénégalais Issa Sy qui prendra les rênes, avec deux assistants sénégalais (Gabriel Camara et Nouha Bangoura) et un quatrième arbitre somalien (Abdulkadir Artan), tandis qu’un officiel gabonais (Pierre Atcho) sera responsable de la VAR, secondé par deux officiels de l’île Maurice (Maria Rivet) et de la Tunisie (Khalil Hassani).