jeudi, mai 30, 2024
InternationalNational

Maroc : Gérald Darmanin attendu le 21 avril à Rabat

MAROC : LE MINISTRE FRANÇAIS DE L’INTÉRIEUR GÉRALD DARMANIN ATTENDU LE 21 AVRIL À RABAT

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a prévu de se rendre à Rabat le dimanche 21 avril 2024 pour une visite de travail officielle de 3 jours qui sera principalement axée sur le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine sécuritaire entre la France et le Maroc.

Dès son arrivée, le 21 avril, Gérald Darmanin entamera une série de réunions officielles avec les membres du gouvernement marocain, débutant officiellement le lendemain, le 22 avril. Il rencontrera Abdelouafi Laftit, ministre marocain de l’Intérieur, pour des discussions en tête-à-tête sur des questions sécuritaires d’importance mutuelle.

Cette rencontre sera suivie d’une séance de travail élargie, où les deux parties aborderont divers sujets, notamment la lutte contre le crime organisé, en mettant un accent particulier sur la coopération dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue.

La coopération sécuritaire entre le Maroc et la France sera au cœur des entretiens, soulignant l’importance de renforcer les efforts conjoints contre l’immigration clandestine et le trafic d’êtres humains. Depuis plusieurs années, les deux pays ont établi des accords de coopération sécuritaire visant à lutter contre diverses formes de criminalité transfrontalière.

Les efforts du Maroc dans la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et l’immigration clandestine sont régulièrement reconnus par les pays de l’Union européenne (UE). La récente arrestation à Casablanca par les autorités marocaines d’un important trafiquant de drogue marseillais a également été saluée par Gérald Darmanin, soulignant ainsi la coopération efficace entre les deux pays dans la lutte contre le crime organisé.

En plus des discussions sécuritaires, le ministre de l’Intérieur de France Gérald Darmanin rencontrera également le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq. Cette rencontre offre l’occasion de discuter de sujets liés à l’islam et à la formation des imams.

Le Maroc abrite l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams et des mourchidates (personnalités religieuse féminines de l’islam), une institution renommée pour son engagement en faveur d’un islam modéré et tolérant. Darmanin a également annoncé récemment à Paris la création d’un statut de l’imam en France, ce qui pourrait être un sujet de discussion lors de cette rencontre.