mardi, avril 23, 2024
InternationalNational

Maroc : 3 mois d’exercices navals au large du Sahara

MAROC : 3 MOIS D’EXERCICES NAVALS AU LARGE DU SAHARA

Pendant une période s’étendant sur trois mois, du 29 mars au 28 juin, la Marine royale marocaine prévoit de conduire une série d’exercices navals dans les eaux du Sahara marocain, notamment au large des côtes méridionales du pays. Cette annonce a suscité des réactions parmi les voisins ibériques, notamment en Espagne. Cette opération de la Marine royale marocaine vise à réaffirmer la souveraineté du Maroc sur ses eaux du Sahara.

L’information a été relayée par la presse espagnole, en particulier par le journal numérique hispanophone El Confidential, qui a publié un communiqué émanant du ministère de l’Agriculture marocain à l’intention des pêcheurs opérant dans les zones concernées par ces exercices.

Le document, émis par la délégation de la pêche maritime de Laâyoune au nom du ministère de l’Agriculture, informe les pêcheurs et les professionnels de la région de Laâyoune de la tenue imminente de manœuvres maritimes.

Il détaille les zones géographiques exactes où se dérouleront ces exercices de la Marine Royale ainsi que les dates prévues, exhortant les parties concernées à éviter ces régions pendant cette période et à prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires.

Selon les informations fournies, ces exercices auront lieu chaque jour de 7h00 à 20h00, couvrant trois zones côtières des villes marocaines d’Agadir, Sidi Ifni, Laâyoune et Dakhla, s’étendant sur une distance de 2 milles marins, soit environ 3,704 kilomètres.

Il convient de noter que cette annonce était survenue à peine deux jours avant la publication de l’avis de l’avocate générale de la Cour de Justice de l’Union européenne, Tamara Carpeta, sur le différend en cours entre la Commission européenne, le Conseil de l’Union européenne et le groupe séparatiste armé qui se fait appeler « polisario » concernant l’accord commercial et de pêche entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc.

En réaction à cette nouvelle, le Parti populaire des Îles Canaries, parti politique libéral-conservateur en Espagne, a rapidement exprimé son inquiétude quant à ces exercices navals se déroulant dans les eaux territoriales marocaines. Le parti espagnol de droite a ainsi demandé au gouvernement espagnol des éclaircissements sur ces manœuvres, soulignant son désarroi face au silence de l’exécutif espagnol.