samedi, avril 13, 2024
InternationalNationalSociété

Balenciaga retire les 2 babouches marocaines de sa collection

BALENCIAGA RETIRE LES DEUX BABOUCHES MAROCAINES DE SA COLLECTION

Appropriation culturelle : l’entreprise française de prêt-à-porter de luxe Balenciaga retire les babouches marocaines de sa collection printemps-été 2024

Quelques jours après avoir déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux en raison d’un cas manifeste d’appropriation culturelle, la prestigieuse marque de luxe française Balenciaga a choisi de faire marche arrière, sans toutefois émettre de communication officielle pour s’expliquer.

Le déclencheur de cette controverse fut la mise en vente de mules/babouches en denim ou en cuir d’agneau, fabriquées en Italie, proposées à un prix avoisinant les 10 000 dirhams. Une somme extravagante qui, pour certains riches, peut sembler justifiable s’ils en ont les moyens. Cependant, ce qui a suscité l’indignation est le fait que ces nouvelles mules/babouches masculines de la collection printemps-été 2024 de Balenciaga sont en réalité des répliques exactes des fameuses babouches marocaines.

Ce n’était pas simplement une question d’inspiration ou d’appréciation culturelle de la part de Balenciaga. En effet, la marque de luxe a été accusée de plagiat pur et simple d’un produit artisanal emblématique du Maroc. Quelques jours après que les médias marocains et de nombreux internautes aient vivement critiqué cette démarche d’appropriation culturelle, Balenciaga a discrètement retiré les deux paires de mules/babouches de sa plateforme en ligne.

Ces deux modèles ont tout simplement été retirés de la nouvelle collection de Balenciaga, mais la marque est demeurée dans un silence complet à ce sujet, évitant ainsi toute explication ou justification publique.




À lire aussi :

Balenciaga : des « babouches marocaines » pour 10 000 dirhams