lundi, avril 22, 2024
InternationalNationalSociété

Le Maroc sur l’échiquier proche-oriental

LE MAROC SUR L’ÉCHIQUIER PROCHE-ORIENTAL

En signe de solidarité envers les habitants de l’enclave palestinienne de Gaza, le roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, a émis des instructions hautement prioritaires pour la mise en place d’une aide alimentaire d’ampleur, à être acheminée d’abord par voie aérienne puis terrestre. Cette réaction rapide met en évidence la volonté du Maroc d’assumer un rôle proactif dans l’atténuation des souffrances des Palestiniens et souligne son influence diplomatique significative dans la région.

Sous les directives du roi Mohammed VI, également connu sous le titre d’Amir Al Mouminine et président du Comité Al Qods, plusieurs avions de transport militaires ont été mobilisés en milieu de semaine pour convoyeur une aide humanitaire substantielle destinée aux populations de Gaza et d’Al Qods Acharif. Ces populations font face à une situation humanitaire critique, exacerbée par le contexte du mois sacré de Ramadan.

Dans son éditorial du vendredi 15 mars, le quotidien arabophone Al Akhbar souligne l’importance de l’autorisation accordée au Maroc, avant même les États-Unis, l’Égypte et l’Arabie saoudite, pour acheminer directement des secours à Gaza, par une voie terrestre, sous contrôle militaire israélien. Cela témoigne du respect, de la crédibilité et du poids diplomatique dont jouit le Maroc au sein du paysage politique du Proche-Orient, ainsi que de son rôle central dans la promotion de la paix régionale.

Bien que les relations diplomatiques entre le Maroc et Israël aient sans doute facilité le succès de cette opération humanitaire, il est essentiel de souligner le rôle moteur du Maroc dans le processus de paix israélo-palestinien. Ce rôle vise à instaurer une coexistence pacifique entre deux États indépendants, israélien et palestinien, et à s’opposer aux initiatives unilatérales qui ne font qu’attiser les tensions dans la région.

Cette initiative humanitaire récente, soutenue financièrement en grande partie par le roi lui-même, est spécifiquement conçue pour venir en aide aux populations palestiniennes les plus vulnérables, y compris les nouveau-nés, les enfants et les femmes. Elle témoigne de l’engagement concret du Maroc envers la cause palestinienne et de sa ferme volonté de garantir leurs droits historiques et légitimes à un État souverain, avec Al Qods comme capitale.

Il est également important de souligner que le Maroc n’a jamais exploité la cause palestinienne à des fins politiques ou diplomatiques opportunistes, contrairement à certains régimes voisins. Son engagement aux côtés des Palestiniens est guidé par une conviction royale profonde envers la justice de leurs droits, plutôt que par des intérêts à court terme ou des motivations égoïstes. Cette constance dans le soutien à la cause palestinienne est reflétée non seulement dans les discours officiels, mais aussi dans des actions tangibles et significatives.