lundi, avril 22, 2024
InternationalNationalSociété

L’Espagne va recruter 26.000 chauffeurs professionnels marocains

L’ESPAGNE SOUHAITE RECRUTER 26.000 CHAUFFEURS PROFESSIONNELS MAROCAINS DE CAMIONS ET DE BUS

Face à une grave pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du transport routier en Espagne, les entreprises se voient dans l’obligation de prendre des mesures drastiques pour pallier ce déficit. Dans cette optique, elles se tournent désormais vers le Maroc pour recruter des chauffeurs professionnels.

Selon les informations rapportées par le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia, les associations de propriétaires de camions en Espagne sont à la recherche de pas moins de 26.000 chauffeurs marocains qualifiés.

Cette décision intervient après que le gouvernement espagnol ait officiellement ratifié un accord avec le Maroc pour permettre la reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre les deux pays. Ainsi, les chauffeurs marocains pourront désormais conduire sur le territoire espagnol en utilisant leurs permis de conduire marocains, sans nécessité de les convertir ou de passer des examens supplémentaires, comme c’était le cas auparavant.

Auparavant, les autorités espagnoles exigeaient que les chauffeurs marocains passent des tests théoriques et pratiques pour obtenir les permis de conduire nécessaires à la conduite de camions et de bus, notamment pour les véhicules avec et sans remorque. Cependant, cette procédure laborieuse a désormais été simplifiée grâce à l’accord récemment ratifié.

Cette décision marque un tournant majeur dans le secteur du transport routier en Espagne, où la demande de chauffeurs professionnels dépasse largement l’offre disponible. Cette situation a poussé les entreprises espagnoles à chercher des solutions alternatives, notamment en recrutant des conducteurs à l’étranger, tels que ceux en provenance de la Suisse, de Monaco, d’Andorre, et maintenant du Maroc.

L’accord de reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre l’Espagne et le Maroc est considéré comme une avancée significative pour les deux pays. Non seulement il permet de combler le déficit de main-d’œuvre dans le secteur du transport routier en Espagne, mais il contribue également à améliorer les conditions de travail des chauffeurs professionnels marocains.

De plus, il favorise le développement du transport commercial entre les deux pays, facilitant ainsi les échanges de marchandises, de passagers, de produits agricoles et alimentaires, ainsi que les flux commerciaux quotidiens, notamment à travers le port de Tanger Med. En somme, cet accord revêt une importance stratégique pour les économies des deux nations.