samedi, avril 13, 2024
EconomieInternationalNational

Un groupe marocain veut s’emparer de filiales de SG en Afrique

UN GROUPE MAROCAIN VEUT S’EMPARER DE FILIALES DE SG EN AFRIQUE

Le groupe marocain Saham Finances veut s’emparer de plusieurs filiales de la Société Générale* en Afrique

*La Société générale est une des principales banques françaises et une des plus anciennes, créée en 1864. La Société générale est la troisième banque française en matière d’actifs totaux après BNP Paribas et le Crédit agricole. Elle est aussi la sixième plus grande banque d’Europe et la vingt et unième du monde.

En plus d’acquérir une grande partie de la Société générale du Maroc, le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE), manifeste un intérêt pour d’autres filiales de la banque française en Afrique.

Saham Finances est en discussion pour l’acquisition de 57% des parts de la Société Générale du Maroc, la cinquième plus importante banque du marché marocain, pour un montant de 8 milliards de dirhams. Moulay Hafid Elalamy, en tant que PDG du groupe marocain Saham Finances, envisage également d’acquérir les filiales de la Société Générale en Afrique subsaharienne.

Des négociations sont en cours pour reprendre les filiales de la Société Générale dans quatre pays ouest-africains : la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin et le Togo. Saham Finances cherche à capitaliser sur le retrait de la banque française du marché africain subsaharien afin d’accélérer son expansion à l’international. Cependant, l’opération n’est pas encore finalisée.

En cas de succès dans cette démarche en Afrique de l’Ouest, Saham Holding prendrait le contrôle d’un réseau bancaire comptant près de 160 agences (90 en Côte d’Ivoire, 52 au Sénégal, 16 au Bénin et 2 au Togo). Alors qu’elle est présente dans 17 pays africains, la Société générale a commencé à réduire sa présence depuis plusieurs mois.

Elle a conclu un accord avec deux groupes bancaires africains pour céder ses filiales au Congo, en Guinée équatoriale, en Mauritanie et au Tchad, et envisage de se retirer prochainement de la Tunisie.

Le groupe bancaire panafricain « Vista » (sous la direction du banquier burkinabé Simon Tiemtoré) et le groupe bancaire panafricain « Coris Group » (sous la direction du banquier burkinabé Idrissa Nassa) seraient chargés de reprendre l’ensemble des activités de la Société Générale au Congo, en Guinée équatoriale, en Mauritanie et au Tchad, ainsi que la totalité des portefeuilles clients et des collaborateurs au sein de ces entités.

Le retrait de l’Afrique par la banque française Société Générale fait suite au retrait de 3 autres groupes bancaires français (le groupe BNP Paribas, le groupe Crédit Agricole et le groupe BPCE, l’organe central commun à la Banque populaire et à la Caisse d’épargne française) ainsi qu’au retrait de 2 groupes bancaires britanniques (Barclays et Standard Chartered).