mardi, avril 23, 2024
NationalsantéSociété

Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : inauguration de 27 centres de santé

TANGER-TÉTOUAN-AL HOCEÏMA : INAUGURATION DE 27 CENTRES DE SANTÉ

Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a récemment initié un projet d’envergure visant à améliorer considérablement l’accès aux soins de santé dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Ce projet a été inauguré par l’ouverture de 27 centres de santé, tant urbains que ruraux, depuis la ville d’Asilah.

Accompagné du Wali de la région, du gouverneur de la préfecture de Tanger-Assilah, ainsi que d’autres acteurs locaux, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a souligné l’importance stratégique de ces nouveaux établissements de santé. Il les a positionnés comme des piliers fondamentaux de la politique nationale de réhabilitation et d’équipement des infrastructures de santé, conformément aux orientations royales du Roi Mohammed VI.

Dans ses propos, le ministre de la Santé a mis en exergue la volonté du gouvernement de rapprocher les services de santé des citoyens. Cette démarche, selon lui, constitue une étape cruciale dans la réforme globale du système de santé du pays. Khalid Aït Taleb a également précisé que ces centres ont été dotés de technologies de pointe et de matériel moderne afin de renforcer la confiance des Marocains dans les services de santé publics.

Le discours du ministre de la Santé a également insisté sur le soutien aux parcours thérapeutiques et sur la réorientation des hôpitaux de proximité. Ces derniers joueront un rôle essentiel dans la prestation de soins de santé de qualité aux citoyens. En effet, Khalid Aït Taleb a affirmé que la modernisation du système de santé repose sur la numérisation et la formation continue des ressources humaines, garantissant ainsi un fonctionnement optimal des établissements de santé.

Ces initiatives sont le fruit d’une analyse approfondie de la demande croissante de services de santé dans une région en perpétuelle croissance démographique. L’inauguration de ces 27 centres de santé marque donc une avancée significative dans la mise en œuvre d’une politique de santé proactive et centrée sur les besoins réels de la population.