samedi, avril 13, 2024
InternationalNational

L’Allemagne veut un accord de coopération militaire avec le Maroc

DÉFENSE : L’ALLEMAGNE VEUT CONCLURE UN ACCORD DE COOPÉRATION MILITAIRE AVEC LE MAROC

Abdellatif Loudiyi, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, a reçu, au siège de cette administration, en présence du général de corps d’armée, Mohammed Berrid, inspecteur général des Forces armées royales et commandant la Zone Sud, Thomas Hitschler, ministre délégué allemand de la Défense, en visite de travail au Maroc, accompagné de l’ambassadeur d’Allemagne accrédité à Rabat.

Au cours de cette réunion, les discussions ont mis en lumière les sujets d’intérêt commun et les voies de dynamiser davantage la coopération militaire bilatérale, la lutte contre le terrorisme, l’immigration clandestine, le crime transfrontalier et les trafics illicites. Dans ce sillage, le ministre allemand a exprimé la volonté de relancer la collaboration bilatérale par la conclusion d’un accord de coopération militaire, qui sera suivi par des accords spécifiques dans le domaine de la défense et de la protection des informations classifiées.

Le ministre délégué allemand de la Défense a saisi cette occasion pour mettre en relief le rôle du Maroc en tant qu’acteur important de stabilité et de paix sous le leadership du roi Mohammed VI, à travers l’adoption d’une stratégie multidimensionnelle servant à contrer les menaces de terrorisme et trafics illicites et assurer la sécurisation des frontières. Le combat contre ces fléaux, a souligné Abdellatif Loudiyi, est une responsabilité partagée et gagnerait à être soutenu par un effort collectif et conséquent sur le plan bilatéral et au niveau de l’Union européenne.

Le ministre délégué marocain auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, a aussi mis en exergue l’initiative royale visant à transformer la façade atlantique de l’Afrique en un pôle d’intégration économique, un espace de paix, de stabilité et de prospérité partagées, incluant tous les pays de la bande atlantique du continent.

L’initiative royale vise également à faciliter l’accès des pays enclavés du Sahel à l’océan Atlantique, ce qui est de nature, selon la vision royale, à renforcer le développement économique et social de ces pays, ainsi que la sécurité et la paix dans notre voisinage européen et sahélo-africain.

Au terme de cette réunion, les deux parties ont exprimé leur volonté d’affermir davantage la coopération militaire bilatérale sur la base de la confiance et du respect mutuels, et d’explorer de nouvelles opportunités de collaboration, notamment dans le domaine de la formation, de la cyberdéfense et de l’industrie de défense.