mardi, avril 23, 2024
InternationalNational

Stéphane Séjourné: le lien de la France avec le Maroc est essentiel

(VIDÉO) POUR STÉPHANE SÉJOURNÉ, LE LIEN DE LA FRANCE AVEC LE MAROC EST «ESSENTIEL»

La relation de la France avec le Maroc est «essentielle», a estimé mercredi, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, soulignant sa «volonté» de renouer un lien de confiance entre Rabat et Paris et de construire «un nouvel agenda politique».

La relation de la France avec le Maroc est «essentielle», a estimé mercredi le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, soulignant sa «volonté» de renouer un lien de confiance. «La volonté est là. J’ai repris le lien avec le Maroc. Il y avait des incompréhensions qui ont amené à une difficulté», a déclaré Stéphane Séjourné lors d’une audition à l’Assemblée nationale. «Notre lien avec le Maroc est très important et il est même essentiel», a-t-il également commenté.

Ces dernières années ont été émaillées de tensions extrêmement fortes entre le Maroc et la France, ancienne puissance coloniale où vit une importante diaspora marocaine. À l’origine des tensions: la politique de rapprochement avec l’Algérie voulue par le président français Emmanuel Macron, alors qu’Alger a rompu en 2021 ses relations diplomatiques avec Rabat.

De plus, un vote du Parlement européen en janvier 2023 -lorsque Stéphane Séjourné présidait le groupe Renew Europe et condamnant la dégradation de la liberté de la presse au Maroc- avait profondément irrité Rabat, qui avait alors dénoncé une campagne anti-marocaine orchestrée par le parti du président français à Bruxelles.

«Je construirai petit à petit cette confiance. C’est l’intérêt de la France et l’intérêt du Maroc», a estimé le chef de la diplomatie française, souhaitant «la construction d’un nouvel agenda politique». «Je pense qu’on peut faire mieux et différemment», a-t-il dit, ajoutant son souhait de dialoguer avec les responsables politiques marocains «de manière transparente en respectant l’ensemble des partis».

Dans un entretien publié le samedi 10 février sur le quotidien français Ouest France, le chef de la diplomatie française avait déjà confié cette volonté de rapprochement, assurant qu’il allait «personnellement» œuvrer au rapprochement entre la France et le Maroc.

«Le Président de la République m’a demandé personnellement de m’investir dans la relation franco-marocaine et d’écrire aussi un nouveau chapitre de notre relation. Je vais m’y attacher», a-t-il souligné, affirmant avoir eu «plusieurs contacts» avec les responsables marocains depuis son arrivée en poste, le 12 janvier dernier.

«La France a toujours été au rendez-vous, même sur les dossiers les plus sensibles comme le Sahara occidental où le soutien clair et constant de la France au plan d’autonomie marocain est une réalité depuis 2007», a également déclaré le nouveau pensionnaire du Quai d’Orsay.




(49 ème minute)