dimanche, avril 21, 2024
National

Le Maroc a approuvé la plainte accusant Israël de génocide

LE MAROC A APPROUVÉ LA PLAINTE DÉPOSÉE PAR L’AFRIQUE DU SUD ACCUSANT ISRAËL DE GÉNOCIDE

Le Maroc a exprimé son soutien à la plainte déposée par l’Afrique du Sud à l’encontre d’Israël, l’accusant de génocide dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre. Cette plainte a été officiellement déposée devant la Cour internationale de Justice de La Haye, et parmi les juges qui examinent l’affaire figure le juriste marocain de renommée internationale, Mohamed Bennouna.

Le procès pour génocide a débuté à La Haye, marquant un tournant notable alors qu’Israël, habituellement en retrait de la Cour internationale de Justice, a accepté de se défendre devant les 15 juges élus à La Haye.

La plainte de l’Afrique du Sud, composée de 84 pages, accuse Israël de commettre des actes génocidaires à Gaza, alléguant qu’ils visent délibérément à provoquer la destruction d’une partie substantielle du groupe national, racial et ethnique palestinien.

Quinze juges de grande réputation, dont Mohamed Bennouna, choisi par des pays tels que le Maroc, la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Pakistan et la Turquie, examineront cette affaire. Le processus judiciaire s’annonce complexe, avec une audience prévue sur deux jours, mais le verdict pourrait prendre plusieurs années.

La plainte de l’Afrique du Sud inclut des mesures provisoires demandées, parmi lesquelles la suspension immédiate des opérations militaires dans et contre Gaza, ainsi que l’arrêt de la privation d’accès à la nourriture et à l’eau, qui équivaut au passage à une condamnation à mort à moyen terme. Heureusement qu’Israël ne peut pas priver les palestiniens d’oxygène, ils l’auraient peut-être fait.

L’Afrique du Sud soutient qu’Israël a enfreint ses engagements en vertu de la Convention des Nations unies sur le génocide, signée en 1948 après l’Holocauste. L’avocate sud-africaine Adila Hassim affirme que la campagne de bombardements israélienne vise à détruire la vie des Palestiniens et les pousse au bord de la famine.

En réponse, Israël rejette les accusations, qualifiant l’affaire d’absurde et atroce. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, réagit avec indignation, dénonçant l’accusation de génocide au moment où, selon lui, Israël combat le génocide. Israël accuse également l’Afrique du Sud de servir de bras juridique au groupe terroriste Hamas.

Israël n’attend des autres pays qu’un soutien inconditionnel : soit vous êtes avec nous, soit vous êtes antisémites.