mardi, mai 21, 2024
InternationalNationalSociété

Préparation à l’IA : le Maroc dans le top 5 en Afrique

PRÉPARATION À L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE: LE MAROC DANS LE TOP 5 EN AFRIQUE

Le Maroc en cinquième position en Afrique pour la préparation à l’IA
Le dernier rapport annuel « Government AI Readiness Index 2023 » du cabinet de conseil britannique Oxford Insights place le Maroc au cinquième rang en Afrique en matière de préparation à l’intelligence artificielle dans les services publics. Avec un score global de 43,34 sur 100, le Maroc occupe la 88ème position mondiale, se classant derrière Maurice (53,27; 61ème position mondiale), l’Égypte (52,69; 62ème position mondiale), l’Afrique du Sud (47,28; 77ème position mondiale) et la Tunisie (46,07; 81ème position mondiale).

Analyse des performances
L’indice évalue la capacité d’intégration de l’intelligence artificielle en se basant sur 39 indicateurs répartis en dix dimensions, couvrant les piliers du « gouvernement », du « secteur technologique » et des « infrastructures et données ». Le Maroc se distingue principalement dans la dimension « infrastructures et données », obtenant un score de 56,79 sur 100, la meilleure performance. Cependant, des défis persistent dans les segments « gouvernement » et « secteur technologique », avec des scores respectifs de 37,54 et 25,69 sur 100.

Classement régional et international
Au sein de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), le Maroc se positionne à la 12ème place, tandis que les Émirats arabes unis, le Qatar et Oman dominent le classement. À l’échelle mondiale, les États-Unis maintiennent leur leadership, suivis de Singapour, du Royaume-Uni, de la Finlande et du Canada.

Défis et opportunités
Le rapport souligne les efforts des gouvernements pour promouvoir l’innovation et mettre en place des cadres réglementaires. Cependant, il identifie le défi persistant de comprendre les mécanismes assurant une mise en place efficace de l’intelligence artificielle.

Engagement responsable du Maroc
En octobre dernier, lors d’un colloque à Rabat, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, a souligné l’importance de l’intelligence artificielle tout en mettant l’accent sur la nécessité de son utilisation et de son développement responsables au Maroc. Elle a mis en avant l’éthique comme un élément primordial pour l’humanité, soulignant que bien que l’intelligence artificielle soit cruciale pour le progrès, son déploiement doit être guidé par des considérations éthiques.