jeudi, février 29, 2024
InternationalNationalSociété

Tanger : Interpol loue les institutions sécuritaires marocaines

Spread the love

TANGER: LE PRÉSIDENT D’INTERPOL SALUE L’EFFICACITÉ ET LE PROFESSIONNALISME DES INSTITUTIONS SÉCURITAIRES MAROCAINES

Le président de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), Ahmed Naser Al-Raisi, a salué, mercredi à Tanger, le progrès remarquable que connaît le Maroc, ainsi que l’efficacité et le professionnalisme de ses institutions sécuritaires, qui font du Royaume un havre de sécurité et de stabilité et un partenaire sérieux dans les efforts visant à bâtir un monde plus sûr et plus stable.

Dans une déclaration à la presse, en marge de l’ouverture de la 47ème Conférence des dirigeants arabes de la police et de la sécurité, organisée par le Maroc, représenté par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), en partenariat avec le secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, le président de l’Organisation internationale de police criminelle a souligné que l’accueil par le Maroc de la 93ème session de l’Assemblée générale d’Interpol et de cette Conférence des dirigeants arabes de la police et de la sécurité est une preuve éloquente que le rôle que joue le Royaume et l’appui qu’il apporte aux efforts de lutte contre la criminalité transcontinentale sont «utiles» et «importants», dans la mesure où tous les pays en tirent profit.

Ahmed Naser Al-Raisi a, à cet égard, relevé que les défis sécuritaires auxquels fait face le monde, notamment en matière de lutte contre toutes les formes de criminalité, nécessitent la mise en place d’une stratégie sécuritaire commune aux contours clairs qui met la criminalité transfrontalière au centre de ses priorités et à laquelle contribuent tous les pays du monde.




Le président de l’Organisation internationale de police criminelle Ahmed Naser Al-Raisi a également souligné la nécessité d’utiliser, d’une manière optimale, les nouvelles technologies au service de la lutte contre la criminalité transfrontalière, d’autant plus que de nombreuses bandes criminelles recourent à la technologie, soulignant que la formation et l’utilisation rigoureuse des technologies sont la clé de voute pour mettre fin aux activités criminelles.

La cérémonie d’ouverture de cette conférence s’est déroulée en présence du directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, Abdellatif Hammouchi, du secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, du président de l’Université arabe Naif des sciences de la sécurité (NAUSS), et des dirigeants de la police et de la sécurité de 20 pays arabes et de 6 organisations internationales et régionales.

Cet événement de deux jours réunit des hauts responsables sécuritaires de plusieurs pays arabes, ainsi que des représentants du Conseil de coopération du Golfe (CCG), d’Interpol, du Bureau des Nations unies de lutte contre le terrorisme, de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, du Mécanisme de coopération policière de l’Union africaine (Afripol), de l’Agence de formation des forces de l’ordre de l’Union européenne (Europol), de l’Université arabe Naif des sciences de la sécurité et de l’Union sportive arabe de police (USAP) ainsi que de plusieurs autres organisations.