dimanche, mars 3, 2024
InternationalNationalReligionSociété

Lancement d’une plateforme de la fatwa africaine

Spread the love

LANCEMENT D’UNE PLATEFORME DE LA FATWA AFRICAINE

Le Conseil supérieur de la Fondation Mohammed 6 des Ouléma africains décide le lancement d’une plateforme de la fatwa africaine

Le Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, réuni les 6 et 7 décembre à Fès, a décidé le lancement d’une plateforme africaine de la fatwa intitulée « Le Conseil des muftis africains » en plus d’autres projets et activités au titre de l’année 2024.

Cette plateforme vise à renforcer le contact entre les ouléma du Maroc et des autres pays africains, à expliquer aux fidèles les préceptes de l’Islam, à mettre en relief les valeurs islamiques et à encadrer le travail des muftis par des principes et règles scientifiques.

Cet outil numérique vise également à mettre en valeur le riche héritage des Musulmans sur les questions de la fatwa et à imprimer et publier les ouvrages sur la fatwa dans les pays africains.

La plateforme permettra aussi de recevoir les questions des fidèles et d’y répondre par les muftis africains, d’échanger des expériences à travers des supports numériques entre chercheurs africains dans la science de la fatwa, de vulgariser les manuscrits sur la fatwa en Afrique, outre la sensibilisation du public sur les efforts de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains et la contribution au développement des moyens de communication au profit des Musulmans.

Les quatre commissions permanentes de la Fondation en l’occurrence les Commissions des activités scientifiques et culturelles, des études de la Charia, de la revitalisation du patrimoine islamique africain et de la coopération et du Partenariat, ont approuvé d’autres projets portant principalement sur le lancement de la chaîne de télévision numérique (WEB TV) de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, qui sera chargée de la diffusion d’émissions scientifiques, de formation et de sensibilisation, de débats, ainsi que des programmes éducatifs visant à lutter contre l’analphabétisme, à enseigner la langue arabe et à former des imams et des prédicateurs.




La commission chargée de la revitalisation du patrimoine islamique africain a approuvé, de son côté, la création d’une bibliothèque digitale de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, le lancement du projet de l’encyclopédie des érudits, des ouvrages et des monuments civilisationnels islamiques africains ainsi que l’authentification des manuscrits du patrimoine africain et l’organisation de sessions de formation et de conférences en la matière.

Parmi les projets approuvés figurent également l’organisation du colloque scientifique international sur le thème « Imarat Al Mouminine et sa diligence pour promouvoir la communication entre les ouléma du Maroc et des autres pays africains », de la cinquième édition du concours de mémorisation et de récitation du saint Coran de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains et de la première édition du concours du Hadith de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains.

Les travaux de la 5ème session ordinaire du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains s’étaient ouverts, mercredi à Fès, avec la participation de 400 de ses membres représentant 48 pays.

Organisée avec la Haute approbation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, Président de la Fondation, cette session connaît la participation des présidents et des membres des sections de la Fondation dans ces pays africains, outre des membres du Conseil supérieur des ouléma.