jeudi, février 29, 2024
NationalSociété

Aide sociale directe: 25 milliards de dirhams en 2024

Spread the love

AIDE SOCIALE DIRECTE: L’ÉTAT VA DÉBOURSER 25 MILLIARDS DE DIRHAMS EN 2024, SELON UN HAUT RESPONSABLE

En 2024, le gouvernement s’engage à allouer une somme considérable de l’ordre de 25 milliards de dirhams pour la première année de mise en œuvre de l’aide publique directe en faveur des couches défavorisées. En parallèle, environ 9,5 milliards de dirhams seront dédiés au financement de l’assurance maladie obligatoire Tadamon, comme l’a affirmé un haut responsable gouvernemental.

Les implications financières s’annoncent substantielles, avec une autre tranche budgétaire de 16 milliards de dirhams destinée à la Caisse de compensation. Cette dernière maintiendra son soutien aux prix du gaz butane, du blé et du sucre, portant ainsi le budget total de soutien à 50 milliards de dirhams, selon les déclarations de la source lors d’une rencontre avec des journalistes.

L’aide sociale directe, d’un montant minimum de 500 dirhams par famille, devrait être octroyée à partir de la fin du mois de décembre. Outre cette allocation, des dispositions sont également prévues pour les prestations familiales et les indemnités destinées aux enfants orphelins, abandonnés ou en situation de handicap.




Afin de faciliter le processus d’enregistrement des bénéficiaires de l’aide directe, une plateforme numérique a été mise en place il y a une semaine. Selon notre interlocuteur, environ 3 millions de personnes ont déjà consulté cette plateforme depuis son ouverture. Il souligne que ce système d’aide reste ouvert à des évaluations, des adaptations et des réajustements.

Il est essentiel de noter que le dispositif d’aide sociale ne vise pas à remplacer la Caisse de compensation, mais plutôt à permettre à une catégorie sociale de basculer vers une vie moins difficile, selon les assurances fournies par notre interlocuteur.

Pour garantir le succès de cette initiative, le gouvernement a récemment adopté des décrets liés à la mise en œuvre du programme d’aide sociale directe. Parallèlement, le Parlement a donné son aval à une loi portant sur la création de l’Agence nationale d’aide sociale.

En ce qui concerne l’impact de l’inflation et de la hausse des prix sur le pouvoir d’achat de la classe moyenne, le responsable gouvernemental a souligné les augmentations de salaires récemment accordées dans le cadre des réformes des statuts du personnel, ainsi que le programme d’aide directe à l’acquisition du premier logement. Il a conclu en annonçant que le gouvernement prévoit de travailler sur une baisse de l’impôt sur le salaire des fonctionnaires et des salaires en 2024, avec une mise en œuvre programmée pour 2025.




En conclusion, les initiatives majeures prises par le gouvernement en 2024 reflètent un engagement significatif envers le bien-être des couches les plus vulnérables de la société.

Avec une enveloppe budgétaire considérable de 25 milliards de dirhams dédiée à l’aide publique directe, le soutien financier s’étend également à hauteur de 9,5 milliards de dirhams pour l’assurance maladie obligatoire Tadamon.

Malgré l’ardoise salée de 16 milliards de dirhams allouée à la Caisse de compensation, le gouvernement affirme son souhait de maintenir son engagement envers les citoyens, notamment à travers une aide sociale directe, des allocations familiales et des indemnités ciblant les populations les plus nécessiteuses.

L’instauration d’une plateforme numérique pour la gestion des bénéficiaires témoigne de la modernisation des processus administratifs, tandis que l’ouverture à l’évaluation et à l’adaptation démontre la volonté de répondre aux besoins changeants de la société.

En parallèle, la mise en œuvre de décrets et l’approbation d’une loi pour la création de l’Agence nationale d’aide sociale témoignent d’une démarche structurée pour garantir le succès de ces mesures.

En anticipant les défis économiques, le gouvernement annonce également des réformes fiscales à venir, soulignant ainsi son engagement continu envers l’amélioration du niveau de vie de la population.