jeudi, février 29, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

Maroc: un anti-normalisation avec Israël condamné en appel

Spread the love

MAROC : UN ANTI-NORMALISATION AVEC ISRAËL CONDAMNÉ À 3 ANS EN APPEL

La Cour d’appel de Casablanca a rendu son verdict ce lundi, condamnant l’internaute Saïd Boukioud à une peine de trois ans de prison assortie d’une amende de 40 000 dirhams pour outrage envers les institutions publiques.

Cette condamnation découle de l’application de l’article 267-5 du code pénal, qui prévoit des peines de six mois à deux ans de prison pour toute personne portant atteinte au régime monarchique. À noter que cette peine peut être portée à cinq ans d’emprisonnement en cas d’infraction commise en public, y compris par voie électronique.

Les motifs de cette condamnation reposent sur des publications sur les réseaux sociaux de Saïd Boukioud, considérées comme des critiques acerbes envers des responsables et des institutions nationales. Ces critiques ont émergé dans le contexte sensible de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël.

En première instance, Saïd Boukioud, ressortissant marocain résidant au Qatar, avait déjà été condamné à cinq ans de prison et à une amende de 40 000 dirhams pour des publications sur ses réseaux sociaux considérées comme critiques acerbes à l’égard de responsables et d’institutions nationales. La politique extérieure du Maroc est une prérogative du roi Mohammed 6.

Son avocat, El Hassan Essouni, avait interjeté appel, qualifiant la décision de « lourde et incompréhensible ». L’arrestation de Saïd Boukioud avait eu lieu le 24 juillet à l’aéroport international Mohammed V, à son retour du Qatar, en compagnie de sa famille.

Il est essentiel de souligner que, malgré la normalisation des relations avec Israël, la position du Maroc en faveur de la cause palestinienne reste inchangée. Le discours du roi Mohammed 6, marquant l’anniversaire de son accession au trône, a réaffirmé « la position inébranlable du Maroc en faveur de la cause palestinienne juste et des droits légitimes du peuple palestinien ».

Cette dimension souligne la sensibilité et l’importance de la question palestinienne au sein de la population marocaine. La cause palestinienne suscite une immense sympathie au sein de la population marocaine.