jeudi, février 29, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

Fausses alertes à la bombe en Belgique : une arrestation au Maroc

Spread the love

ALERTES À LA BOMBE EN BELGIQUE : UN SUSPECT ARRÊTÉ AU MAROC

Fausses alertes à la bombe: un individu qui a provoqué la fermeture d’une trentaine d’écoles à Bruxelles en Belgique arrêté à Casablanca au Maroc

Un individu âgé de 42 ans, employé d’un centre d’appels à Casablanca, a été appréhendé par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) en collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) pour son implication présumée dans des activités de menaces terroristes et d’extorsion.

Cet homme aurait mis en œuvre une tactique consistant à envoyer des courriels contenant des menaces terroristes à un éventail d’établissements, comprenant des hôtels, des sociétés de services et des écoles, tant au Maroc qu’à l’étranger. Dans ces messages, il exigeait des sommes d’argent en échange de l’abstention de la mise en œuvre de ces menaces, qui impliquaient des actes terroristes faisant usage d’explosifs.

Une dimension particulièrement préoccupante de ses agissements résidait dans sa volonté de nuire à un Marocain résidant à l’étranger, avec lequel il avait des litiges commerciaux antérieurs. À cet effet, il incluait les identités bancaires de cette personne dans ses messages de menace, aggravant ainsi la gravité de ses actes.




Les autorités ont réussi à identifier l’auteur présumé de ces menaces grâce à des recherches sur le terrain et des analyses techniques. Son arrestation à Casablanca a été réalisée en coordination avec le Bureau national de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, relevant de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ).

Lors des perquisitions menées à son domicile, du matériel informatique et des supports de stockage ont été saisis. Ces éléments sont actuellement soumis à une expertise technique afin de fournir des informations cruciales pour l’enquête en cours.

Les conséquences de ses actes ont été particulièrement notables en Belgique, en particulier à Bruxelles, où une trentaine d’écoles ont été contraintes de fermer leurs portes le 27 novembre en raison des menaces proférées par le suspect.

Le parquet de Bruxelles a précisé que l’individu, de nationalité marocaine, a été interrogé et a avoué les faits aux autorités marocaines. Bien que les premières conclusions de l’enquête excluent des motivations terroristes, l’accusation actuelle porte sur des chefs de menace et d’extorsion.