samedi, avril 13, 2024
InternationalNationalSociété

Aide de l’Algérie au Maroc : démenti d’Abdellatif Ouahbi

AIDE ALGÉRIENNE AU MAROC : LE DÉMENTI DU MINISTRE DE LA JUSTICE ABDELLATIF OUAHBI

Abdellatif Ouahbi, le ministre de la Justice du Maroc, a pris la parole pour répondre à la controverse entourant la prétendue « acceptation de l’aide algérienne » par le Maroc à la suite du séisme qui a frappé la nation.

Il a vivement critiqué ce qu’il considère comme une interprétation erronée de ses déclarations par certains secteurs de la presse. Dans son discours, le ministre marocain a également condamné fermement les allégations émanant des autorités algériennes selon lesquelles il aurait accepté une assistance de l’Algérie. Pour éclaircir cette affaire, il a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Le ministre de la Justice a insisté sur le fait que les informations diffusées par certains médias étaient sans fondement solide. Il a même cité un exemple particulier pour illustrer son point de vue, en mentionnant qu’un journaliste en Égypte avait écrit un article sur ce sujet, mais lorsqu’on lui a demandé la source de ses informations, sa réponse avait été simplement : « Quelqu’un me l’a dit ». Cette déclaration souligne le manque de vérification et de fiabilité de certaines informations.

De plus, le ministre de la Justice a rappelé ses précédentes déclarations à un média international au lendemain du tremblement de terre. Dans ces déclarations, il avait souligné que le peuple marocain faisait preuve d’unité en ces moments difficiles. Il avait également mis en avant le fait que le Maroc disposait de ses propres ressources et capacités pour faire face aux conséquences de cette catastrophe naturelle. En outre, il avait affirmé que si le besoin d’une aide extérieure se faisait sentir, le Maroc n’hésiterait pas à la solliciter.

Il est à noter que le ministre de la Justice a aussi communiqué sur ce drame en sa qualité de Président de la commune de Taroudant, fortement touchée par le séisme meurtrier.

Abdellatif Ouahbi a pris des mesures pour démystifier la controverse entourant l’acceptation présumée de l’aide algérienne par le Maroc. Il a souligné l’importance de la vérification des informations et a réitéré la position du Maroc concernant sa capacité à gérer la situation tout en restant ouvert à une aide extérieure si nécessaire.




À lire aussi :

Les aides de l’Algérie étaient destinées à la Libye, pas au Maroc