samedi, mars 2, 2024
Faits diversNationalSociété

Maroc : les libraires vont porter plainte contre des écoles

Spread the love

LES LIBRAIRES MAROCAINS ENTAMENT DES POURSUITES CONTRE DES ÉCOLES PRIVÉES POUR LA VENTE DE MANUELS ET FOURNITURES SCOLAIRES

Date rentrée scolaire Maroc

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports a annoncé que la rentrée scolaire 2023-2024, au Maroc, aura officiellement lieu le lundi 4 septembre prochain.

L’Alliance des libraires au Maroc a révélé son intention d’engager des poursuites judiciaires contre des écoles privées qu’elle accuse de vendre illégalement des manuels et des fournitures scolaires. Cette pratique, qu’elle considère comme préjudiciable à leur secteur d’activité, suscite des préoccupations récurrentes à chaque rentrée scolaire.

Les écoles privées accusées de pression indirecte sur les parents
Les libraires marocains ont vivement critiqué certaines écoles privées pour leur prétendue implication dans la vente de manuels et de fournitures scolaires. Ils affirment que ces établissements exercent des pressions indirectes sur les parents afin de les encourager à acheter ces articles directement auprès des écoles, contournant ainsi les librairies traditionnelles.

L’appel à l’intervention des autorités compétentes
Face à cette situation, l’Alliance des libraires du Maroc a publié un communiqué appelant les autorités compétentes, notamment le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, ainsi que ses directions provinciales, à prendre des mesures pour mettre un terme à cette pratique. Elle rappelle que le ministre de tutelle avait déjà qualifié cette vente par les écoles privées d’illégale.

Dépôt de plaintes et jugements déjà rendus
Hassan El Amrani, membre de l’Alliance des libraires du Maroc, a signalé que des plaintes avaient déjà été déposées auprès des autorités compétentes. Il a également précisé que l’Alliance avait identifié 20 écoles à Salé, une ville marocaine, qui vendaient des manuels et des fournitures scolaires, et que des jugements avaient déjà été rendus par la justice à leur encontre.

Réponse de l’Alliance de l’Enseignement Privé au Maroc
L’Alliance de l’Enseignement Privé au Maroc a répondu aux accusations en soulignant que de telles pratiques étaient limitées à quelques écoles dans certaines villes et ne reflétaient pas la situation globale des écoles privées au Maroc, qui compte environ 7 000 établissements.

Un problème récurrent à chaque rentrée scolaire
La vente de manuels et de fournitures scolaires par les écoles privées est une problématique récurrente à chaque rentrée scolaire au Maroc. Les libraires luttent pour faire respecter les réglementations en vigueur et protéger leur industrie contre cette concurrence perçue comme déloyale.