dimanche, mai 26, 2024
InternationalNationalSociétéUncategorized

La grande autoroute du Maroc de l’eau

LA GRANDE AUTOROUTE DU MAROC DE L’EAU

Autoroute de l’eau: livraison pour le transport de 400 millions de mètres cubes d’eau par an (15 mètres cubes d’eau par seconde)

Ce projet entièrement marocain en matière de compétences, de main-d’œuvre, d’ingénierie et d’études vise à mettre en place une structure qui récupère l’excédent des eaux du fleuve Sebou (qui prend ses sources dans le Moyen Atlas) qui sont normalement rejetées dans l’océan Atlantique, afin de les acheminer vers le fleuve Bouregreg en passant par Rabat. À long terme, ce système permettra d’utiliser ces ressources pour des besoins industriels, agricoles et domestiques dans une zone géographique beaucoup plus étendue, incluant Bouznika, Mohammédia, Casablanca et avec une extension jusqu’à Marrakech. Chaque année, environ 400 millions de mètres cubes d’eau douce du Sebou étaient déversés dans la mer, désormais le Maroc récupère toute cette eau douce.

INNOVATION POUR L’AVENIR : L’AUTOROUTE DE L’EAU POUR L’APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE

Au cœur d’une démarche novatrice visant à relever les défis majeurs de la sécurité hydrique, le Maroc a entrepris un projet d’une envergure exceptionnelle : la construction de la première « autoroute de l’eau ». Cette entreprise ambitieuse vise à acheminer 400 millions de mètres cubes d’eau de l’oued Sebou vers les agglomérations de Rabat et Casablanca, deux villes fortement touchées par le stress hydrique en raison de leur localisation dans des régions littorales arides. Ce projet colossal, d’un montant de 6 milliards de dirhams, marque une étape cruciale dans la gestion proactive de la ressource en eau au Maroc.

L’IMPORTANCE STRATÉGIQUE D’UNE « AUTOROUTE DE L’EAU »

L’idée d’une « autoroute de l’eau » a émergé sous l’impulsion de Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, en réponse à la réalité pressante du stress hydrique dans les régions littorales du Maroc. Le projet se profile comme une solution novatrice et stratégique pour pallier les pénuries d’eau récurrentes qui menacent l’approvisionnement en eau potable des populations.

CONCEPTION ET FONCTIONNEMENT DU PROJET

L’autoroute de l’eau s’étend sur un tracé de 66 kilomètres et repose sur d’énormes canalisations en acier d’un diamètre de 3,2 mètres. Les canalisations sont importées de Turquie. Ces canalisations constituent les artères vitales du projet, transportant l’eau depuis l’oued Sebou jusqu’au barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah, puis vers le barrage Al Massira. La mise en place de plusieurs stations de pompage stratégiques garantit un acheminement fluide de l’eau tout au long de cette autoroute aquatique.

Le processus débute avec la déviation partielle de l’oued Sebou via une canalisation en béton vers une première station de pompage (SP1). Cette station, équipée de 6 pompes, dont 1 en réserve, purifie l’eau avant de la transférer à une seconde station de pompage (SP2) qui la dirige vers les réseaux de canalisations. Ce système ingénieux permet de garantir un flux constant d’eau propre et de qualité, en réponse aux besoins croissants en eau potable des régions desservies.




LE TRAJET DE L’EAU : UN ENGAGEMENT COLLECTIF

L’implantation des canalisations géantes, d’une longueur de 66 kilomètres, a été achevée avec succès, marquant une étape significative dans la réalisation du projet. Ces canalisations, fabriquées selon des normes strictes, sont enfouies pour minimiser leur impact environnemental et visuel, tout en optimisant leur efficacité.

Le projet, en mode Made in Morocco, mobilise une collaboration active entre plusieurs entreprises marocaines, notamment la Société générale des travaux du Maroc (SGTM), la Société nouvelle des conduites d’eau (SNCE), la Société maghrébine de génie civil et le Conseil ingénierie et développement, avec la supervision de l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA).

UNE SOLUTION POUR LA SÉCURITÉ HYDRIQUE

Face aux sécheresses récurrentes qui ont profondément affecté les réserves d’eau du Maroc ces dernières années, l’autoroute de l’eau représente une réponse proactive et innovante pour lutter contre le stress hydrique. En reliant les régions côtières arides aux sources d’eau douce, ce projet emblématique incarne l’engagement du Maroc à garantir un approvisionnement en eau fiable et durable pour ses citoyens. Par cette initiative audacieuse, le Maroc démontre sa position de leader en matière de gestion des ressources hydriques et pose les bases d’un avenir plus résilient et plus sûr sur le plan hydrique.