samedi, juin 22, 2024
NationalsantéSociété

15 centres de santé mis en service à Laâyoune-Sakia El Hamra

Mise en service de 15 nouveaux centres de santé dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra*

*Laâyoune-Sakia El Hamra est une des douze nouvelles régions administratives du Maroc instituées par le découpage territorial de 2015. Cette région englobe l’ancienne région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et la province de Es-Semara de l’ancienne région de Guelmim-Es-Semara.

Les soins de santé dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ont été renforcés grâce à l’ouverture de 15 centres de santé de premier et second niveau. Cela s’inscrit dans le cadre de l’effort de modernisation et d’équipement des établissements de santé publics.

L’inauguration des services des centres de santé de Laâyoune, d’Es-Semara et de Tarfaya a été effectuée par le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, en présence du Wali de la région, Abdeslam Bekrate, et de plusieurs élus.

Des informations détaillées sur l’impact positif de cette modernisation sur les conditions de travail et la qualité des soins aux patients ont été partagées avec le ministre via une conférence en ligne par les responsables des différents centres.

Dans la province de Laâyoune, Khalid Aït Taleb a inauguré les services du centre de santé urbain El Marssa de deuxième niveau, qui comprend une unité d’urgence et une maternité. De plus, des services du centre pour le traitement des maladies respiratoires, de deux centres de santé urbains et de deux dispensaires ruraux ont été lancés à distance.

Dans la province d’Es-Semara, le ministre de la Santé et de la Protection sociale a ouvert les services du centre de santé urbain Hay Salam et du dispensaire Oued Sakia. Parallèlement, le centre de santé urbain Akhfenir a ouvert ses portes dans la province de Tarfaya.

Plus tôt dans la journée, le ministre, accompagné du Wali de la région, a inauguré six centres de santé à Boujdour.

Ces centres innovants offriront une large gamme de services de santé, de traitements et de prise en charge de maladies chroniques, comme le diabète et l’hypertension, ainsi que des services de santé maternelle et infantile, de santé scolaire et des campagnes de sensibilisation et d’éducation à la santé.

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a déclaré que l’ouverture de ces centres est une étape clé dans l’amélioration de l’accessibilité des services de santé pour les populations cibles.

Il a souligné que ces centres sont dotés d’équipements de pointe et d’un système d’information intégré enregistre les données des patients et leur permet d’accéder facilement à leur dossier médical.

Cette initiative s’inscrit dans le contexte plus large de renforcement de l’infrastructure de santé pour permettre la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle et de la protection sociale.

Il convient de mentionner que le ministère de la Santé et de la Protection sociale a mobilisé des ressources humaines pour fournir des services de santé aux populations servies par ces établissements, et a équipé ces centres de santé avec des équipements médicaux modernes et de haute qualité.