mardi, mars 5, 2024
EconomieInternationalNational

Le Maroc, porte d’entrée pour le Paraguay vers l’Afrique

Spread the love

SANTIAGO PENA : LE MAROC, PORTE D’ENTRÉE POUR LE PARAGUAY VERS L’AFRIQUE

Le nouveau président paraguayen, Santiago Pena, a affirmé que le Maroc représentait pour le Paraguay et pour tous les pays d’Amérique du Sud une porte d’entrée idéale vers l’Afrique et le monde arabe.

Lors d’une audience accordée à Rachid Talbi El Alami, président de la Chambre des représentants, qui a représenté le roi Mohammed VI à la cérémonie d’investiture du nouveau chef d’Etat, Santiago Pena a ajouté que lui-même et les dirigeants des pays de la région partageaient la même appréciation à l’égard du Royaume du Maroc.

Le nouveau président du Paraguay a souligné le rôle important du royaume dans le développement du sud en général et estime que le renforcement de la coopération avec le Maroc fera avancer les relations sud-sud vers davantage de prospérité et de progrès.

Dans une déclaration à l’agence de presse marocaine MAP (Maghreb Arabe Presse), Talbi El Alami a indiqué avoir transmis au président du Paraguay les salutations du souverain et sa haute appréciation du modèle démocratique du Paraguay, similaire à celui du Maroc.

Le président paraguayen a également exprimé son désir de visiter le Maroc et de promouvoir des relations fructueuses avec le royaume.

Talbi El Alami a souligné, dans ce contexte, que le Royaume du Maroc était un partenaire fiable et un pays stable sur les plans politique, social et économique malgré un environnement agité.




La représentant du roi Mohammed VI à la cérémonie d’investiture de Santiago Pena rappelle que depuis l’année 2000, le Roi Mohammed VI a effectué une cinquantaine de visites en Afrique, couronnées par la signature de 1 500 accords de coopération.

Il a également relevé que le Maroc dispose du plus grand réseau bancaire en Afrique, en plus des compagnies d’assurance, de télécommunications et de transport aérien qui sont actives dans de nombreux pays du continent.

Par la même occasion, le président de la Chambre des représentants a évoqué un ensemble de projets stratégiques dans lesquels le Maroc est impliqué au niveau continental, au premier rang desquels le projet du gazoduc entre le Nigeria et le Maroc, un projet gigantesque qui aura des retombées très positives sur les 13 pays qu’il va traverser.

Il a rappelé que le Maroc a construit deux usines de production d’engrais en Ethiopie et au Nigeria, dans une démarche visant principalement à contribuer à assurer la sécurité alimentaire dans ces régions du continent.

Talbi El Alami a conclu que le roi croit que l’avenir du monde se trouve dans le sud, plus précisément en Afrique, en Amérique latine et dans les pays d’Asie du Sud et puisqu’un nouveau monde est en train de se former, le Maroc aspire, avec le Paraguay, à être un acteur agissant en consolidant les excellentes relations entre Rabat et Asuncion.