lundi, février 26, 2024
InternationalNationalSociété

Le Maroc est le 2ème pays le plus industrialisé d’Afrique

Spread the love

LE MAROC EST LE DEUXIÈME PAYS LE PLUS INDUSTRIALISÉ D’AFRIQUE

Le Royaume du Maroc se positionne au deuxième rang des pays les plus industrialisés du continent, révèle un rapport de la Banque africaine de développement (BAD).

À savoir que la Banque africaine de développement est une institution financière multinationale de développement, établie dans le but de contribuer au développement et au progrès social des États africains.




Le Royaume du Maroc se positionne au 2ème rang des pays les plus industrialisés du continent, révèle un rapport de la Banque africaine de développement.

En collaboration de l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), la Banque africaine de développement a rassemblé les données concernant 52 des 54 pays africains sur la période 2010-2021, exceptés la Somalie et le Soudan du Sud.

Le rapport identifie 19 indicateurs pour constituer son indice de l’industrialisation en Afrique (IIA).

Le Royaume du Maroc avec un score de 0,8327 occupe donc à ce titre le second rang, après l’Afrique du Sud (0,8404), mais devant l’Égypte (0,7877) puis la Tunisie (0,7714).

Admettant qu’en Afrique, « le parcours de la prospérité passe par le développement industriel », la Banque africaine de développement estime que le continent dispose de tout les ingrédients nécessaires « pour en devenir la prochaine frontière mondiale du développement industriel » avec notamment sa main-d’œuvre jeune, ses abondantes ressources naturelles et ses marchés intérieurs en pleine croissance.




Le rapport de la Banque africaine de développement montre néanmoins que les progrès en matière d’industrialisation en Afrique restent insuffisants.

En effet, la part de ce continent dans la production manufacturière mondiale s’est repliée ces dernières décennies, au-dessous de 2% du niveau mondial.

« Les économies africaines restent tributaires de produits de base non transformés, d’où leur vulnérabilité aux fluctuations de la demande mondiale », commente l’institution financière africaine.

Au titre des capacités de production sophistiquées, hormis le top 5, la liste comprend également des pays comme Maurice, l’Eswatini, la Namibie, la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale et le Sénégal.

De plus, les progrès les plus importants ont été détectés au Bénin, en Éthiopie, en Érythrée, au Gabon, en Guinée, en Mauritanie, au Mozambique, au Sénégal et aux Seychelles, lesquels ont tous gagné au moins cinq places au cours de la période 2010-2019.