lundi, février 26, 2024
Faits diversSociété

Achraf Hakimi visé par une enquête

Spread the love

ACHRAF HAKIMI VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR VĪOL

Selon le journal quotidien régional français Le Parisien, une jeune femme se serait rendue au commissariat ce week-end pour déclarer avoir été v¡olée par le joueur du Paris Saint-Germain Achraf Hakimi. Elle n’aurait pas porté plainte, mais le Parquet s’est saisi de l’affaire.




Vu la gravité des faits, et du fait que l’auteur présumé soir une célébrité, l’officier de police judiciaire de permanence a appelé sa hiérarchie, à savoir l’État-major de la préfecture de police et le parquet de Créteil (Val-de-Marne).

Une jeune femme s’est présentée au commissariat de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), pour déclarer aux autorités avoir été v¡olée par Achraf Hakimi, le latéral droit du Paris Saint-Germain, âgé de 24 ans.

La victime présumée, 24 ans, domiciliée à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), a indiqué ne pas souhaiter porter plainte, mais seulement «faire une déclaration de v¡ol».

Le parquet de Créteil s’est d’abord autosaisi de l’affaire avant de la transmettre à celui de Nanterre (Hauts-de-Seine), les faits s’étant déroulés à Boulogne-Billancourt.

Ce lundi, les enquêteurs planchent sur le dossier, monté sur la base des déclarations de la plaignante, qui n’a pas encore été entendue par le service enquêteur.




Selon le journal quotidien régional français Le Parisien, «Les faits prendraient leur source au 16 janvier dernier, lorsqu’une discussion s’engage entre Achraf Hakimi et la jeune femme via le réseau social Instagram.

Ce samedi 25 février, dans la nuit, la jeune femme se serait rendue au domicile du joueur à Boulogne, à bord d’un Uber que lui aurait commandé le joueur du PSG.

Au domicile de ce dernier, les choses dérapent, selon les dires de la jeune femme.

L’international marocain l’aurait embrassée sur la bouche, lui aurait soulevé ses vêtements et embrassé les seins malgré ses protestations.

Elle affirme également que le sportif a commis une pénétration digitale malgré, là encore, ses protestations.

La jeune victime serait finalement parvenue à se dégager de son agresseur en le repoussant avec son pied.

Libérée, elle aurait ensuite envoyé un SMS à une amie qui est venue la chercher.»

Affaire à suivre…​