mercredi, février 21, 2024
InternationalNational

Maroc: des partis politiques dénoncent l’ingérence du Parlement européen

Spread the love

RÉSOLUTION DU PARLEMENT EUROPÉEN : DES PARTIS POLITIQUES DÉNONCENT UNE INGÉRENCE FLAGRANTE DANS LES AFFAIRES INTÉRIEURES DU MAROC

Des partis politiques marocains ont dénoncé la résolution adoptée par le Parlement européen à l’encontre du Maroc la qualifiant d’ingérence flagrante dans les affaires intérieures du Royaume.




Ainsi, le Parti de la Renaissance et de la Vertu a exprimé sa ferme condamnation du contenu de la résolution du Parlement européen qui constitue une ingérence flagrante dans les affaires intérieures du Royaume du Maroc, notant que les pays représentés au sein de cette instance ne sont pas en mesure d’exprimer une quelconque position politique vis-à-vis d’un des pays islamiques, arabes et africains.

Cette résolution européenne révèle un opportunisme clair à l’égard des questions internationales et régionales et une vision arriviste étroite en cherchant un exutoire aux crises intérieures de l’Europe, estime le Parti de la Renaissance et de la Vertu, soulignant que les harcèlements exercés par certaines parties européennes et régionales contre le Royaume sont un épisode d’un processus répugnant ayant pour visée sa renaissance et son essor socio-économique reconnu, et une tentative désespérée de saper ses acquis sur le plan diplomatique.




Le parti affirme que le Maroc est et restera un pionnier dans la consécration de la justice transitionnelle et que son expérience dans le domaine des droits de l’Homme est un modèle dans l’instauration des fondements de la stabilité politique et de la paix sociale avec audace et objectivité, appelant toutes les forces politiques et civiles ainsi que toutes les composantes du peuple marocain à faire preuve de vigilance et à unir les rangs pour contrecarrer les manœuvres ourdies visant à porter atteinte à l’unité, à la souveraineté, à la sécurité et à la stabilité du Royaume du Maroc.

Le Parti de la Choura et de l’Istiqlal a lui aussi dénoncé cette dérive du Parlement européen à l’encontre du Maroc et de son pouvoir judiciaire, affirmant que le Royaume du Maroc d’aujourd’hui ne tolère aucune transgression de sa souveraineté émanant de quelque partie que ce soit, ni aucune atteinte à ses institutions qui sont une ligne rouge pour les Marocains.




Dans le cadre de l’unanimité nationale rejetant toute immixtion étrangère dans les affaires intérieures du Royaume, il réaffirme sa mobilisation constante derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI, salue la politique sage du Souverain pour permettre au Maroc d’occuper la place qui lui revient parmi les nations et réitère sa disposition à faire face à toute tentative visant à ternir l’image du pays ou à porter atteinte à ses intérêts suprêmes.

Le Parti Marocain des Verts a de son côté exprimé sa profonde consternation de la politique de deux poids deux mesures à l’égard du Maroc qui œuvre pour la défense de l’indépendance de ses décisions, de ses choix et de ses intérêts stratégiques dans une conjoncture internationale difficile et un environnement régional menaçant.

Le parti appelle ses alliés et amis Verts, en Europe et à travers le monde, à contrer la pensée colonialiste et les politiques hostiles et de chantage menées directement ou par procuration par certaines parties.