vendredi, février 23, 2024
InternationalNationalSociétésport

(Vidéo) Match Maroc-France: ce qu’en pense Hugo Lloris

Spread the love

(VIDÉO) MATCH MAROC-FRANCE: CE QU’EN PENSE HUGO LLORIS

En conférence de presse, Hugo Lloris, gardien de l’Equipe de France, évoque la ferveur des supporters marocains, les bonnes performances de Yassine Bounou, mais aussi le parcours des Lions de l’Atlas avant la demi-finale France-Maroc de demain mercredi.




Face aux journalistes, ce mardi 13 décembre, en conférence de presse, le gardien de l’Equipe de France, Hugo Lloris évoque l’ambiance lors de la demi-finale de Coupe du monde qui verra les Bleus affronter le Maroc, demain mercredi à partir de 20h00. Hugo Lloris est conscient que le Stade Al Bayt d’Al-Khor (Qatar) sera fortement acquis aux Lions de l’Atlas: «il y aura un climat hostile mais on se prépare à tout, tranquillement, sereinement. Il faudra être prêt à élever notre niveau et à nous surpasser». Le gardien de l’Equipe de France est également sous le charme du parcours héroïque des Marocains, qui force le respect: «on peut avoir de l’admiration et du respect pour leur parcours.




Il n’y a pas de hasard à ce niveau. Quand tu bats la Belgique, l’Espagne, le Portugal, c’est qu’il y a beaucoup de qualité en termes d’état d’esprit dans le groupe et sur le terrain». Hugo Lloris évoque ensuite les prestations admirables de Yassine Bounou, gardien de la sélection nationale, désigné par deux fois Homme du match lors de cette Coupe du monde (contre l’Espagne, en huitième de finale, puis face au Portugal, en quart): «il a encaissé un seul but, c’est aussi le travail d’une équipe. C’est le symbole de cette solidité. C’est un gardien parmi les meilleurs de cette compétition et c’est un point fort de cette équipe marocaine. Il fait partie de ces joueurs déterminants».




Hugo Lloris se méfie de l’art de défendre du Maroc: «on ne peut qu’être admiratif, mais ça sera notre adversaire d’un soir avec une qualification pour une finale. C’est l’esprit de compétiteur qui va prédominer dans ce match. Ils sont aussi performants en transition rapide que sur coups de pied arrêtés. Ils ont un milieu très dense qui fait beaucoup d’effort. Il faudra attaquer fort et rester vigilant sur les contres. Être ensemble, se surpasser». Enfin, le portier de Tottenham refuse de croire que le Maroc n’a rien à perdre contrairement à la France: «je crois que les deux ont à perdre, c’est une demi-finale et une opportunité unique d’accéder à la finale. Croyez-moi, ils veulent aller plus loin».