mercredi, mai 29, 2024
InternationalNational

Lutte contre le trafic de drogue international: Europol rend hommage à la stratégie du Maroc

Europol rend hommage à la stratégie du Maroc dans la lutte contre le trafic de drogue international




Europol n’a pas tari d’éloges sur la stratégie du Maroc dans la lutte contre le trafic international de drogue. L’Agence européenne a révélé que la coordination des services de sécurité marocains avait permis à l’Espagne de démanteler six réseaux de trafic durant la crise épidémique.




L’Agence européenne de police criminelle (Europol) a rendu hommage à la stratégie et aux efforts que déploie le Maroc pour lutter contre le trafic international de drogue et la traite des êtres humains.
Europol souligne, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du lundi 17 août, que les services de sécurité marocains, toutes branches confondues, ont mis en œuvre une stratégie multidimensionnelle pour réaliser ces objectifs.
Dans son communiqué, cette Agence révèle que les rapports qui lui sont parvenus montrent que les quantités saisies de drogue et le nombre de personnes arrêtées par le Maroc, en six mois, sont très importants comparativement aux années précédentes.




Europol précise, par ailleurs, que la mobilisation des services de sûreté marocains pour lutter contre la crise épidémique à laquelle il consacre efforts et potentialités humaines et logistiques, ne les ont pas empêchés de traquer les réseaux de trafic international de drogue.
Le Maroc, poursuit Europol, travaille, en outre, en parfaite coordination avec ses partenaires européens, avec à leur tête l’Espagne, pour démanteler ces réseaux. En effet, poursuit la même source, l’Espagne a pu, en coordination avec les services de sécurité marocains, démanteler six réseaux de trafic international de drogue depuis l’apparition du nouveau coronavirus.
Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte que le communiqué d’Europol a tenu à rappeler que le Maroc n’avait jamais ménagé ses efforts pour lutter contre le trafic de drogue.




Le Maroc mobilise pour cela toutes ses ressources humaines et logistiques. Sans oublier, ajoute le communiqué, son implication totale dans la coordination et le renforcement de la coopération internationale, ainsi que l’utilisation des nouvelles technologies dans les postes de contrôle frontaliers.
Le contenu du communiqué d’Europol va dans le sens des propos du porte-parole de la DGSN, Boubker Sabik, qui avait déclaré que «la réussite des services de la sûreté nationale dans le démantèlement des réseaux de trafic témoignait d’un changement radical dans les méthodes employées par les bandes criminelles.
Ces dernières ont commencé à choisir des côtes éloignées de l’Europe qui nécessitent de longues liaisons maritimes, de surcroît très coûteuses. Autant dire que ces réseaux cherchaient des voies maritimes sûres, malgré le surcoût qu’elles engendrent».