lundi, avril 22, 2024
EconomieInternationalNationalPolitiqueSociété

Les principaux titres développés par la presse marocaine ce samedi 28 mars

Revue de presse – Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 28 mars 2020




Le Matin
• El Otmani : Les dix prochains jours décisifs dans la propagation de coronavirus, le respect des dispositions de l’état d’urgence sanitaire s’impose . Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a souligné que les dix prochains jours seront décisifs dans la propagation de la pandémie de coronavirus au Maroc, ce qui nécessite la coopération, la solidarité et la conscience collective de chacun de nous pour réussir la mise en quarantaine et le respect des dispositions de l’état d’urgence sanitaire en vigueur il y a quelques jours. Dans son allocution à l’ouverture d’une réunion du Conseil de gouvernement, El Otmani a relevé qu’une augmentation du nombre d’infections a été enregistrée, ainsi que des cas de rétablissement, exprimant ses regrets pour le décès d’un certain nombre de citoyens contaminés par le virus et ses condoléances à leurs familles et leurs proches, indique un communiqué du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, publié à l’issue du Conseil. El Otmani a rappelé que le Maroc est placé depuis quelques jours dans un état d’urgence sanitaire, appelant tous les citoyens à assumer leur responsabilité individuelle, « car aucune autorité ne peut obliger les gens à se mettre en quarantaine complètement, si les citoyens ne coopèrent pas entre eux ».
• Coronavirus: 12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 345 au total. Douze nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc, portant à 345 le nombre total des cas de contamination jusqu’à ce vendredi à 21H00, annonce le ministère de la Santé sur le portail « www.covidmaroc.ma ». Deux nouveaux décès ont également été enregistrés ce qui porte à 23 le nombre de décès dus au virus, tandis que le nombre des personnes déclarées guéries s’établit jusqu’à présent à 11, ajoute la même source. Les douze nouveaux cas ont été recensés dans les régions de Marrakech-Safi 6, Casablanca-Settat 03 et Béni Mellal-Khénifra 03.




Al Bayane
• Coronavirus: le Maroc reçoit un soutien conséquent de l’UE. Depuis le déclenchement de la pandémie du nouveau coronavirus, médias et décideurs européens n’ont pas tari d’éloges à l’adresse du Maroc pour sa grande proactivité dans la gestion des effets de cette crise mondiale. Dès l’identification du 1er cas le 2 mars, les autorités marocaines ont pris graduellement des mesures pour enrayer la propagation de cet ennemi invisible. L’Union européenne a, en dépit de ses contraintes internes majeures, décidé ce vendredi d’appuyer le budget du Royaume en réallouant immédiatement 150 millions d’euros, spécifiquement dédiés aux besoins du fonds spécial pour la gestion de la pandémie Covid-19, créé à l’initiative du Souverain. De même, l’Union Européenne entreprendra de réorienter 300 millions d’euros des fonds alloués au Maroc vers la réponse à la pandémie en accélérant leur mobilisation pour répondre aux besoins budgétaires exceptionnels du Royaume.
• Maroc Telecom: “aucun risque de saturation du réseau”. Dans les circonstances actuelles où les mesures de confinement provoquent une hausse significative du trafic internet, Maroc Telecom rassure quant à la continuité de son activité dans d’excellentes conditions aussi bien en termes de réponses aux sollicitations de ses capacités réseaux qu’au niveau de ses centres d’appels et de ses agences. «Nous avons constaté une augmentation variant de 25% à 30% du trafic, sans aucune incidence sur la qualité de nos services», déclare Maroc Telecom dans son communiqué. Ainsi, Maroc Telecom précise que la capacité disponible des infrastructures existantes est suffisante pour supporter l’augmentation du trafic dans le contexte actuel.




Al Ahdath Al Maghribia
• Aide américaine de 6,6 MDH au Maroc pour faire face au COVID-19. Le gouvernement des États-Unis a fourni une aide de 6,6 millions de dirhams au Maroc pour soutenir les efforts visant à atténuer la propagation du COVID-19, a annoncé l’ambassade américaine à Rabat dans un communiqué. Cette aide provient du Fonds de réserve d’urgence pour les maladies infectieuses contagieuses de l’Agence américaine pour le développement international (USAID). L’Agence américaine fournit ces fonds à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le cadre du Plan stratégique de préparation et de riposte (SPRP) pour enrayer la transmission du nouveau coronavirus, dans les pays affectés ou à risque et pour réduire l’impact de l’épidémie dans tous les pays, précise la même source. « Avec des partenaires de longue date comme le Maroc, nous travaillons ensemble pour améliorer la capacité mondiale afin de contenir les épidémies à leur source et de minimiser leur impact. Ces investissements -et le partenariat américano-marocain- sont essentiels pour se préparer rapidement et efficacement aux menaces émergentes, y compris l’épidémie actuelle de Covid-19 », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis au Maroc, David T. Fischer.
• Covid-19: La BMCI affecte 85 MDH au Fonds spécial. La Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie (BMCI) a annoncé une contribution de 85 millions de dirhams (MDH) au Fonds spécial pour la Gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), créé sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Sur proposition du Directoire, le conseil de surveillance de la Banque réuni, mardi, sous la présidence de Jaouad Hamri, a marqué son accord pour que le Groupe BMCI contribue au Fonds Spécial à hauteur de 85 MDH, indique un communiqué de la filiale de BNP Paribas. Cette participation rentre dans le cadre de l’élan de solidarité nationale afin de se mobiliser aux côtés des pouvoirs publics pour traverser cette crise sanitaire, ajoute la même source. La BMCI s’est dite pleinement désireuse de contribuer au soutien de la vie économique, en cette période particulièrement difficile, et se tient prête à faciliter la reprise de l’activité économique au travers de la distribution de crédits.




Al Alam
• Report des échéances de crédit : les banques acceptent les demandes. Dans le cadre des mesures prises par le Groupement professionnel des banques du Maroc pour lutter contre les répercussions économiques du Covid-19, les établissements bancaires ont avisé, par mail, les clients souhaitant bénéficier du report des échéances crédit pour une durée de 3 mois. Ainsi, les banques ont invité les bénéficiaires à remplir un formulaire en choisissant la date à partir de laquelle le report des échéances de crédit prend effet, notamment pour les prêts immobiliers et les crédits à la consommation.
• Coronavirus: Une unité hôtelière met 25 chambres à la disposition du personnel médical à Tanger. Une unité hôtelière à Tanger a mis 25 chambres à la disposition d’un certain nombre du personnel médical oeuvrant en première ligne pour prendre en charge les cas de contamination par le nouveau coronavirus (covid19) au niveau de la préfecture de Tanger-Assilah. La direction de l’hôtel a consacré 25 chambres, dont bénéficient actuellement 18 médecins et infirmiers du personnel médical oeuvrant dans la lutte contre le nouveau coronavirus, a affirmé le directeur de l’hôtel « Le Rio », Hamid Lachiri, dans une déclaration à la MAP, précisant que la direction de l’hôtel offre des services complets aux bénéficiaires, et ce dans le cadre des efforts de solidarité nationale pour contenir le virus. Cette démarche solidaire, lancée à l’initiative du propriétaire de l’hôtel, vise à fournir les conditions nécessaires pour prendre en charge et isoler le personnel médical de leurs familles afin de lutter contre le danger de propagation du virus, a-t-il expliqué, appelant les autres unités hôtelières de la ville à contribuer dans ce sens pour protéger les familles du personnel soignant travaillant pour contenir le virus.




Akhbar Al Yaoum
• Covid-19: Mise en place de « Damane Oxygene », mesure exceptionnelle pour appuyer les entreprises impactées. Le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration a mis en place, jeudi, un nouveau mécanisme de garantie appelé « Damane Oxygene » auprès des de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des mesures décidées par le Comité de veille économique (CVE) visant l’atténuation des effets de la crise induite par la pandémie du nouveau coronavirus et ses impacts sur les entreprises. Ce nouveau produit de garantie, qui vise la mobilisation des ressources de financement en faveur des entreprises dont la trésorerie s’est dégradée à cause de la baisse de leur activité, couvre 95% du montant du crédit et permet ainsi aux banques de mettre en place rapidement des découverts exceptionnels pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises cibles, indique un communiqué du ministère. Ces financements bancaires, qui s’ajoutent aux lignes déjà existantes, couvrent jusqu’à 3 mois de charges courantes liées à l’exploitation (les salaires, les loyers, le règlement des achats nécessaires, etc.) et peuvent atteindre 20 millions de dirhams (MDH), précise la même source.
• Indemnité forfaitaire mensuelle: Des sanctions contre les contrevenants. Avec l’instauration d’une indemnité forfaitaire mensuelle nette de 2.000 dirhams au profit des salariés déclarés à la CNSS, les autorités craignent que certaines entreprises présentent de fausses déclarations pour prétendre à cette aide. Pour bénéficier de l’indemnité forfaitaire, le chef d’entreprise doit prouver que son salarié a fait l’objet d’un arrêt de travail complet ou partiel et qu’il est bien déclaré à la CNSS au titre du mois de février 2020. De son coté, le ministère des finances a fait savoir que les salariés ayant quitté leurs emplois de plein gré ne sont pas éligibles à l’indemnité forfaitaire, notant qu’il sera procédé à l’audit de toutes les opérations de la CNSS via l’Inspection générale des finances et que des sanctions seraient prononcées à l’encontre des contrevenants.




Al Massae
• Etat d’urgence sanitaire: Des psychologues à l’écoute des Marocains. A l’initiative de l’association marocaine de psychologie, plusieurs psychologues se sont mobilisés pour prêter main forte aux Marocains en soutenant leur psychologie, et ce, après l’instauration de mesures préventives et proactives visant à lutter contre la pandémie du coronavirus dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Ainsi, les conseils régionaux des médecins mettront à la disposition des citoyens les numéros téléphoniques de psychologues dans plusieurs villes du Royaume entre 14H00 et 16H00.
• Lancement de la procédure d’indemnisation des agriculteurs des zones sinistrées . La procédure d’indemnisation des agriculteurs des zones sinistrées lors de la campagne agricole 2019-2020 a été lancée, ont annoncé le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA). Dans un communiqué conjoint, le ministère et la MAMDA ont indiqué que leurs services ont démarré, dès le début du mois de mars, les opérations d’expertises pour la déclaration de sinistre dans les zones défavorables et moyennement favorables, vu que la campagne agricole 2019/2020 « progresse dans un contexte climatique marqué par un déficit pluviométrique ayant impacté le développement de certaines cultures, notamment céréalières dans les zones défavorables ». Les rapports techniques physiques, complétés par des images satellites et/ou drones, sont en cours de finalisation et toutes les dispositions ont été prises pour que les agriculteurs de ces zones soient indemnisés dans les meilleurs délais, précise le communiqué.




Bayane Al Yaoum
• Les pharmaciens adoptent l’horaire continue. Dans le cadre de la conjoncture exceptionnelle marquée par la lutte contre le coronavirus (Covid-19) dans la plupart des pays du monde y compris le Maroc, les pharmaciens du Royaume ont fait front commun pour s’acquitter de leur rôle important dans la société et participer à cet effort collectif. Pour ce faire, ces pharmaciens ont pris une série de mesures et opéré des changements pour mieux servir les citoyens. Dans ce contexte, le pharmacien Jamal Eddine Zitouni a indiqué qu’il a été procédé à l’adoption de l’horaire continu dans toutes les pharmacies du Royaume, et ce dans le cadre de la conjoncture actuelle que vit le Maroc en raison de cette pandémie. Les pharmaciens veillent à expliquer aux citoyens les symptômes du virus et de les orienter en cas de besoin vers les centres hospitaliers pour effectuer le dépistage et les analyses nécessaires, a relevé Zitouni dans une déclaration à la Chaine M24 de la MAP.
• Le ministère de l’éducation nationale dément les informations sur une année blanche . Le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique a démenti catégoriquement les rumeurs sur la publication d’un communiqué sur une année blanche. Dans un communiqué, le ministre invite tous à ne pas accorder de crédit à ces informations erronées et à vérifier toute information se rapportant au secteur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique auprès des services compétents. Le département a en outre affirmé qu’il engagera des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs de ce faux communiqué.




Rissalat Al Oumma
• Covid-19: Benchaâboun appelle à accélérer les paiements au profit des entreprises. Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun, a appelé à prendre les dispositions nécessaires pour accélérer les paiements au profit des entreprises, en particulier les PME et les TPE. Dans le cadre des mesures visant à réduire les répercussions du « Covid-19 » sur l’économie nationale, le ministre a, en effet, signé, ce 26 mars 2020, une circulaire incitant les départements ministériels, les établissements et les entreprises publics à prendre les dispositions nécessaires pour accélérer ces processus, indique un communiqué du ministère. L’objectif, poursuit la même source, est « de réduire la pression sur leur trésorerie et leur permettre de remplir leurs obligations financières ».
• Casablanca, 1ère place financière en Afrique. Avec une moyenne de 680 points, Casablanca est la 1ère place financière de l’Afrique. C’est ce qui ressort du classement mondial « Global Financial Centres index »des places financières. La capitale économique figure également à la 41e place sur 108 places analysées, reculant de 20 places. Deux sources principales sont en effet combinées pour former la base du classement, à savoir les facteurs instrumentaux et les réponses à un questionnaire en ligne (évaluations de professionnels du secteur financier).