samedi, juillet 20, 2024
NationalSociété

Maroc : les cartes SIM non identifiées seront toutes désactivées

Téléphonie : désactivation des cartes SIM non identifiées sous 3 mois

Contexte de la décision

L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a récemment imposé une nouvelle réglementation visant à désactiver toutes les cartes SIM non identifiées au Maroc dans un délai de trois mois. Cette mesure s’inscrit dans un effort plus large visant à améliorer la sécurité et la fiabilité des services de télécommunication dans le pays. La décision exige des opérateurs de télécommunication qu’ils mettent à jour les informations de leurs abonnés, incluant leur nom complet, leurs prénoms et le numéro de leur carte d’identité.

Annonce au Parlement

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, a présenté cette initiative devant les députés de la Chambre des représentants. Elle a expliqué que l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, l’établissement public chargé de la régulation et de la réglementation du secteur des télécommunications au Royaume du Maroc, avait pris plusieurs mesures pour lutter contre les pratiques liées à l’utilisation et à la distribution de cartes SIM non identifiées. Cette obligation de mise à jour des informations des abonnés vise à rendre les bases de données des opérateurs plus fiables et crédibles.

Détails de la mise en oeuvre

Les opérateurs de réseaux publics de télécommunication doivent s’assurer que chaque numéro de téléphone actif dans leur réseau soit associé à des informations complètes et exactes sur l’abonné.

Cela inclut :
Nom et prénom : Identification complète de l’abonné.
Numéro de carte d’identité : Correspondant à la pièce d’identité nationale de l’abonné.
Date de souscription : Information sur la date à laquelle l’abonné a souscrit au service mobile.

Cette mise à jour est essentielle pour garantir que toutes les cartes SIM actives soient attribuées à des utilisateurs identifiés, réduisant ainsi les risques d’utilisation à des fins criminelles.

Réponses et Débats Parlementaires

Ghita Mezzour a précisé lors de la séance parlementaire que le Maroc possède des dispositifs de sécurité robustes pour surveiller et réguler le secteur des télécommunications. Elle a souligné que de nombreuses cartes SIM anonymes ont déjà été désactivées ces dernières semaines, démontrant l’efficacité des mesures mises en place.

Le député Abdallah Ataii, du Rassemblement national des indépendants (RNI), a exprimé des préoccupations quant à la persistance des cartes SIM anonymes, même après les précédentes décisions de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications. Il a averti que ces cartes non identifiées constituent un danger pour la sécurité nationale en facilitant des actes de fraude et d’escroquerie. Abdallah Ataii a donc appelé à une désactivation complète et immédiate de toutes les cartes SIM non identifiées afin d’assurer la transparence et la sécurité dans le secteur des télécommunications.




Conséquences et Perspectives

Cette initiative de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications vise à renforcer la sécurité et à prévenir les activités criminelles. En exigeant des opérateurs de télécommunication qu’ils identifient tous leurs abonnés, les autorités marocaines espèrent améliorer la confiance du public dans les services de télécommunication et protéger les utilisateurs contre les risques de fraude et d’autres délits.

La mise en conformité avec cette nouvelle réglementation représente un défi logistique pour les opérateurs, qui doivent rapidement mettre à jour leurs bases de données et s’assurer de la véracité des informations fournies par les abonnés. Cependant, cette mesure est également perçue comme un pas essentiel vers une meilleure régulation du secteur des télécommunications et une protection accrue des consommateurs.

Les opérateurs qui ne se conformeront pas à cette réglementation risquent de voir désactiver les cartes SIM non identifiées dans leurs réseaux, ce qui pourrait entraîner des perturbations pour les utilisateurs non enregistrés. Ainsi, il est crucial que les abonnés s’assurent que leurs informations personnelles sont correctement enregistrées auprès de leur opérateur pour éviter toute interruption de service.

En bref…

La décision de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications de désactiver les cartes SIM non identifiées d’ici trois mois est une mesure clé pour renforcer la sécurité des télécommunications au Maroc. En obligeant les opérateurs à identifier tous leurs abonnés, cette initiative vise à réduire les risques associés à l’utilisation de cartes SIM anonymes, tout en améliorant la fiabilité et la transparence des services offerts aux consommateurs. Les prochaines semaines seront déterminantes pour la mise en œuvre effective de cette réglementation et pour assurer une transition en douceur pour tous les utilisateurs concernés.