samedi, juillet 20, 2024
NationalSociété

Maroc : le géant français Veolia a cédé ses parts dans Lydec

Maroc : le géant français Veolia* a cédé ses parts dans Lydec*

*Veolia est une multinationale française, chef de file mondial des services collectifs. Veolia commercialise des services de gestion du cycle de l’eau, gestion et valorisation des déchets et gestion de l’énergie à une clientèle composée de collectivités locales et d’entreprises.

*Lydec ou Lyonnaise des Eaux de Casablanca, était une filiale marocaine du groupe français Veolia, après avoir appartenu au groupe français Suez jusqu’en janvier 2022. Lydec gère la distribution d’eau potable et d’électricité, la collecte des eaux usées et pluviales et l’éclairage public pour plus de quatre millions d’habitants de la Région du Grand Casablanca.

Veolia cède ses parts dans Lydec à la Société Régionale Multiservices Casablanca-Settat (SRM)

Veolia, le géant français de l’environnement, a vendu ses parts dans Lydec à une entité marocaine entièrement publique

Détails de la Transaction
Veolia, le géant français de l’environnement, a conclu la vente de ses parts dans Lydec, entreprise de services publics, à la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat (SRM), une entité marocaine entièrement publique. Le montant de cette transaction s’élève à environ 1,68 milliard de dirhams, couvrant ainsi près de 99% du capital de Lydec. Cette information a été rapportée par le magazine Challenge.

Contexte et importance de l’acquisition
Lydec, opérant au Maroc depuis 1997, a traversé plusieurs phases de propriété, passant successivement sous la gestion de Suez puis de Veolia, multinationale française, chef de file mondial des services collectifs. La cession à la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat marque une transition significative dans la gouvernance de Lydec. Cette transaction intervient dans un contexte où le contrat de gestion déléguée de Lydec pour les services publics de Casablanca et sa région arrive à échéance en 2027. Cette échéance a influencé la valeur de la transaction, en la faisant baisser par rapport aux estimations de 2022.

Aspects financiers et réglementaires
Veolia a indiqué que la finalisation financière de cette transaction est prévue d’ici la fin de l’année 2024, sous réserve des approbations administratives nécessaires. Parmi ces approbations, celle du ministère de l’Intérieur, autorité délégataire de Lydec, est cruciale.

Implications et perspectives futures
Début juillet, Veolia a officiellement annoncé la conclusion de cet accord de cession avec le Maroc, transférant intégralement la propriété de Lydec à la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat. Malgré cette cession, Veolia maintiendra une présence significative au Maroc. Le groupe continuera d’opérer dans la distribution d’eau et d’électricité grâce à ses contrats dans d’autres villes marocaines comme Rabat, Tanger et Tétouan. En fait, il y a eu des négociations avec le ministère de l’Intérieur, Veolia avait écopé d’une amende de 100 millions de dirhams. en cédant ses parts dans Lydec, Veolia n’a fait que régulariser sa situation concurrentielle vis-à-vis du Conseil de la concurrence.

Historiquement, Lydec a assuré la gestion déléguée des services publics de distribution d’eau potable, d’électricité, d’assainissement et d’éclairage public pour Casablanca et ses environs. Veolia a précisé que cette transaction avait été anticipée et qu’elle n’aurait aucun impact sur les objectifs financiers de l’exercice 2024. De plus, elle ne modifiera pas les perspectives du plan stratégique GreenUp de Veolia.



Contexte stratégique et impacts locaux

Lydec et son rôle au Maroc
Lydec a joué un rôle crucial dans le développement et la gestion des infrastructures publiques de Casablanca depuis son entrée en fonction en 1997. Sa gestion couvre des services essentiels tels que la distribution d’eau potable, l’électricité, l’assainissement et l’éclairage public. La transition vers une entité publique comme la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat est significative pour la continuité et le renforcement de ces services.

Importance pour Veolia
Pour Veolia, cette vente permet de recentrer ses activités stratégiques tout en garantissant une forte présence au Maroc à travers d’autres contrats de services publics. La continuité des activités dans d’autres grandes villes comme Rabat, Tanger et Tétouan assure que Veolia reste un acteur clé dans le secteur des services publics marocains.

Perspectives de développement
La Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat aura désormais la responsabilité de poursuivre et d’améliorer la qualité des services fournis par Lydec. Cette acquisition permet également à la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat de renforcer son rôle dans le secteur des services publics, en mettant en œuvre des stratégies de développement durable et d’innovation pour répondre aux besoins croissants de la région de Casablanca-Settat.

En bref…

La cession des parts de Veolia dans Lydec à la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat pour un montant de 1,68 milliard de dirhams représente une transition majeure dans la gestion des services publics à Casablanca. Cette transaction permet à Veolia de recentrer ses activités tout en garantissant la continuité et l’amélioration des services essentiels pour les habitants de Casablanca. Avec cette acquisition, la Société Régionale Multi-services Casablanca-Settat se positionne comme un acteur clé dans le secteur des services publics, prêt à relever les défis futurs et à améliorer la qualité de vie des citoyens marocains.