mercredi, juin 19, 2024
InternationalNational

Maroc – Chine : «L’initiative atlantique» et «La ceinture et la route»

Maroc – Chine : «L’initiative atlantique» et «La ceinture et la route»

Maroc-Chine: Nasser Bourita met en avant la complémentarité entre l’initiative royale en faveur des États africains atlantiques et l’initiative chinoise «La ceinture et la route» à la 10ème Conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a mis en avant, ce jeudi 30 mai à Pékin, la complémentarité entre les initiatives stratégiques lancées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur des États africains atlantiques et l’initiative chinoise «La ceinture et la route» (BRI).

Intervenant à l’ouverture de la 10ème Réunion ministérielle du Forum de coopération sino-arabe, Nasser Bourita a souligné que les chantiers en cours d’exécution au Maroc, au même titre que les initiatives stratégiques lancées par le Roi en faveur des États africains atlantiques et du Sahel sont en parfaite complémentarité avec l’initiative chinoise «La ceinture et la route» (BRI), en tant que projet stratégique intégré et multidimensionnel.

Il a, en outre, relevé que l’engagement constant du Royaume dans le cadre du Forum de coopération sino-arabe émane de l’amitié ancestrale avec la République populaire de Chine. Le chef de la diplomatie marocaine a aussi indiqué que le partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine, signé par le roi Mohammed VI et le président Xi Jinping, à l’occasion de la visite royale à Pékin en mai 2016, s’est traduit par des résultats tangibles avec la multiplication par cinq du volume de l’investissement chinois au Maroc entre 2016 et 2023, alors que celui des échanges commerciaux a doublé durant la même période, faisant ainsi de la Chine le premier partenaire asiatique du Royaume du Maroc.

Faisant part de la fierté quant au développement soutenu de ces relations, Nasser Bourita a réaffirmé l’ambition du Maroc à élargir leurs perspectives pour englober des domaines et secteurs prometteurs et à valeur ajoutée, à l’instar du projet de la ville industrielle intelligente «Cité Mohammed VI Tanger Tech». L’esprit de confiance, qui s’est traduit par la coopération exemplaire entre le Maroc et la Chine dans le contexte de Covid, s’est concrétisé par la construction d’une usine de fabrication de vaccins anti-Covid dans le Royaume du Maroc dans le cadre d’un partenariat singulier avec le groupe Sinopharm, détenu par l’État chinois, a poursuivi Nasser Bourita.

Le chef de la diplomatie marocaine a par ailleurs évoqué les réalisations depuis la mise en place du Forum de coopération sino-arabe en 2004, appelant à les enrichir et à faire de cet espace un chantier de partenariat renouvelé, basé sur l’engagement commun en faveur de la solidarité agissante et du compromis en vue de préserver les intérêts des États membres dudit forum, sur la base du respect mutuel de leurs constantes nationales, de leur souveraineté et de leur intégrité territoriale. Partant de ces constantes, le Maroc réaffirme son attachement à la politique d’une seule Chine, en tant que position claire de principe, a insisté Nasser Bourita.

Et de poursuivre que le Forum de coopération sino-arabe reflète la détermination conjointe des pays arabes et de la Chine à édifier un partenariat durable et agissant ainsi que la volonté constante des deux parties à instaurer les bases d’un nouvel ordre mondial plus équilibré, multipolaire et fondé sur une structure multipartite agissante et responsable, tout en faisant du partenariat et de la coopération la base pour traiter les défis de la paix, de la sécurité et du développement.