samedi, juin 15, 2024
EconomieInternationalNational

Le Monde : le Maroc, hub des batteries pour voitures électriques

Le Monde : Le Maroc, nouveau hub des batteries au lithium pour voitures électriques

Le Royaume du Maroc voit une augmentation de la présence des entreprises spécialisées dans la production de batteries au lithium pour véhicules électriques. Le pays encourage activement cette tendance en offrant un environnement d’investissement attrayant.

Au cours des dernières années, le Maroc a lancé une initiative pour attirer des investissements étrangers, les entreprises chinoises étant parmi les plus réactives à cet appel. Plusieurs d’entre elles ont récemment annoncé des projets d’établissement dans le pays.

Le Royaume du Maroc progresse de manière stable vers une position de leader dans le domaine des véhicules électriques. Un rapport du journal français « Le Monde » a mis en lumière l’attrait silencieux mais puissant du Maroc.

Selon « Le Monde », les investissements chinois au Maroc ont notablement augmenté ces derniers mois, s’élevant à environ 10 milliards d’euros. Le journal rapporte également que six grandes entreprises chinoises – « BTR New Material », « Tinci », « CNGR Advanced Material », « Gotion », « Hailiang » et « Shinzoom » – se sont engagées dans des projets au Royaume du Maroc, toutes spécialisées dans la production de batteries pour véhicules électriques.

L’article explore également les motivations des entreprises chinoises à investir au Maroc pour développer une industrie des véhicules électriques. Il met en évidence l’impact des décisions de taxation des États-Unis sur les composants chinois des batteries et des véhicules électriques ainsi que les efforts de l’Union européenne visant à imposer des droits de douane sur les importations de véhicules électriques chinois.

Selon « Le Monde », le Royaume du Maroc offre une alternative attrayante pour les sociétés chinoises en raison des avantages qu’il offre. Parmi ces avantages, il y a les incitations à l’investissement offertes par le gouvernement marocain, sa position géographique stratégique proche de l’Europe et des États-Unis via l’océan Atlantique.

Par ailleurs, le journal français a souligné le rôle des accords de libre-échange entre le Maroc, les États-Unis et l’Europe qui offrent aux entreprises chinoises une exemption de certaines taxes, ce qui est un autre facteur d’attraction pour les investisseurs chinois vers le Royaume du Maroc.