mercredi, juin 12, 2024
InternationalNational

20ème anniversaire du CPS de l’UA : le rôle du Maroc mis en avant

20ème anniversaire du CPS de l’UA : le rôle du Maroc mis en avant

Vingtième anniversaire du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine : le rôle actif du Maroc mis en exergue à Dar Es Salaam

Le rôle actif du Royaume du Maroc au sein du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a été mis en exergue, samedi à Dar Es Salaam en Tanzanie, à l’occasion de la célébration du 20ème anniversaire de cet organe décisionnel permanent de l’organisation panafricaine.

L’ambassadeur, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Union africaine (UA) et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors du colloque de haut niveau du 20ème anniversaire du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine, a réitéré que le Maroc, fort de son expérience et conscient de l’ampleur des enjeux sécuritaires en Afrique, ne ménagera aucun effort, de concert avec les États membres du Conseil de paix et de sécurité, pour contribuer à jeter des bases nouvelles, solides et pérennes, en faveur d’une Afrique stable, prospère et solidaire.

Mohamed Arrouchi
Mohamed Arrouchi

Mohamed Arrouchi qui conduit la délégation marocaine composée notamment de l’ambassadeur du Maroc auprès de la République Unie de Tanzanie et de l’Union des Comores, Zakaria El Goumiri, a souligné que depuis que le Royaume du Maroc y siège, le Conseil de paix et de sécurité a connu des avancées notables, en termes de réalisations accomplies au cours de ses 20 années d’existence.

Le diplomate marocain a cité, entre autres réalisations accomplies du Conseil de paix et de sécurité, l’accompagnement des pays traversant des périodes de crise et d’instabilité et de plusieurs pays dans la conduite de leurs processus électoraux afin de garantir leur transparence et le renforcement de la gouvernance politique.

Dans toutes les situations de conflit et de crise en Afrique, le Conseil de paix et de sécurité a, par ses diverses décisions et déclarations, pris des mesures politiques et pratiques pour relever les défis, a ajouté Mohamed Arrouchi, réaffirmant que l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) et l’Architecture africaine de gouvernance (AGA) sont deux plateformes qui permettent au Conseil de paix et de sécurité de s’acquitter convenablement de son rôle.



L’expertise marocaine unanimement reconnue

Six ans après son retour à sa famille institutionnelle, l’élection du Royaume du Maroc pour deux mandats successifs, respectivement de 2 ans puis de 3 ans (2018-2020 puis de 2022-2025), au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, témoigne de la confiance, de la crédibilité, de l’estime et de la reconnaissance portées à la Vision africaine du roi Mohammed VI et à l’action menée, sous le leadership du Souverain, pour permettre à l’Afrique de croire en son potentiel et de construire un avenir plus prometteur, a mis en avant Mohamed Arrouchi.

Elles attestent de l’expertise marocaine unanimement reconnue, en Afrique et dans le monde, en matière de promotion de la paix et de la stabilité, et constituent une consolidation de ses efforts visant à contribuer, de manière constructive et positive, à la sécurité en Afrique. Ces deux mandats sont également le couronnement de ses actions entreprises depuis son retour au sein de l’organisation panafricaine, a souligné le diplomate marocain.

C’est une reconnaissance du rôle actif du Royaume du Maroc, de ses initiatives crédibles et solidaires en faveur de la stabilité de l’Afrique et du bien-être du citoyen africain, a relevé Mohamed Arrouchi.

Le diplomate marocain a réaffirmé que le Royaume du Maroc a constamment plaidé pour la paix et la sécurité en Afrique, un objectif qui ne peut être atteint qu’à travers la stabilité politique, le respect des principes de non-ingérence, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États, du bon voisinage, ainsi que la consolidation de l’État de droit en Afrique.

Le Maroc depuis son retour à l’Union africaine, et au cours de ses deux mandats au sein du Conseil de paix et de sécurité, s’engage, résolument, dans cet exercice de renforcer la gouvernance administrative et financière du Conseil ainsi que la crédibilité du processus intergouvernemental en vue d’assurer l’adhésion collective à ses décisions, a affirmé Mohamed Arrouchi.

La crédibilité de l’engagement et de l’action du Maroc se confirme à travers sa contribution substantielle, assidue et irréversible au « Fonds pour la Paix » de l’Union africaine, a souligné le diplomate marocain, ajoutant que le Royaume du Maroc a joué un rôle crucial en tant que pourvoyeur de stabilité en Afrique et au-delà, grâce à sa participation active aux opérations de maintien de la paix des Nations unies, à l’accompagnement des pays africains sur les plans politique et à ses efforts pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent et le discours de haine, à travers un appui aux pays africains frères, en matière de sécurité spirituelle.

Le Maroc a partagé, avec le Conseil de paix et de sécurité, comme avec les membres de l’Union africaine, sa vaste expérience dans les domaines du règlement des conflits, de la consolidation de la paix, de la sécurité alimentaire, de la sécurité environnementale, du développement durable et des opérations humanitaires. Son empreinte est reflétée dans divers outcomes de cet organe décisionnel important de l’Union africaine, a ajouté le diplomate marocain.



Appel à l’adoption d’une approche multidimensionnelle

Conscient que l’approche exclusivement sécuritaire a démontré ses limites, le Maroc appelle à l’adoption de l’approche multidimensionnelle qui repose sur le nexus paix, sécurité et développement, a relevé Mohamed Arrouchi, rappelant l’organisation, en octobre 2022, à Tanger, de la première Conférence politique continentale de l’Union africaine sur le thème «La promotion du Nexus Paix, Sécurité et Développement», menant à la Déclaration de Tanger, adoptée par le Sommet de l’Union africaine de février 2023.

De plus, l’initiative internationale de Sa Majesté pour favoriser l’accès des États du Sahel à l’océan Atlantique montre l’engagement du Maroc à une approche préventive, réaliste et multidimensionnelle pour la paix en Afrique, en se focalisant notamment sur les régions les plus touchés par l’instabilité et en mettant en exergue l’impératif de l’intégration régional et le processus de développement durable, a souligné Mohamed Arrouchi.

Depuis 2022, le Maroc organise chaque année un programme de formation spécialisée destinée aux observateurs électoraux de l’Union africaine. Cette initiative témoigne de l’engagement du Maroc à garantir le succès des processus électoraux en Afrique et à promouvoir la démocratie sur le continent, a ajouté le diplomate marocain.

Le Maroc a introduit la thématique de la justice transitionnelle parmi les sujets d’intérêt du Conseil de paix et de sécurité, au regard de son expérience nationale, qui demeure un modèle reconnu dans ce domaine, a-t-il noté, rappelant que le Royaume du Maroc a constamment plaidé pour une approche holistique et plurielle, qui allie lutte et prévention pour faire face au fléau du recrutement et de l’utilisation criminelle des enfants soldats.

Le Maroc a plaidé pour inclure la sécurité sanitaire parmi les thématiques essentielles du Conseil de paix et de sécurité, au vu de ses relations avec la paix et la stabilité dans les pays africains et a pris des initiatives significatives en matière de sécurité maritime, notamment en amenant le Conseil de paix et de sécurité à reconnaître son rôle pionnier dans le développement de projets centrés sur l’espace atlantique, notamment le processus des États africains atlantiques (processus de Rabat), qui appelle à raffermir les liens de coopération et d’intégration entre les pays africains riverains atlantiques, pour consolider la paix et la stabilité et la prospérité partagée dans la région, a réaffirmé Mohamed Arrouchi.

Le Royaume du Maroc s’est engagé, en toute responsabilité, dans le cadre du Conseil de paix et de sécurité à promouvoir l’agenda onusien «Femmes, Paix et Sécurité». Il a déployé tous les efforts et moyens pour l’application de la résolution internationale 1325 du Conseil de sécurité, a relevé le diplomate marocain.

Le Maroc, un pays facilitateur et promoteur de la paix

L’ambassadeur, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Union africaine (UA) et la CEA-ONU, a en outre souligné que le Maroc a déployé des efforts diplomatiques importants dans la médiation dans des conflits régionaux, affirmant son rôle de facilitateur et de promoteur de la paix, en appui au mandat du Conseil de paix et de sécurité.

Dans ce cadre institutionnel africain, le Maroc a plaidé pour promouvoir le rôle de l’éducation et de la jeunesse dans le maintien de la paix et de la sécurité en Afrique et dans la prévention des conflits, a ajouté le diplomate marocain.

Ce colloque de haut niveau du 20ème anniversaire du Conseil de paix et de sécurité est placé sous le thème «20 ans du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine en tant qu’organe décisionnel permanent: Les deux prochaines décennies de la paix et de la sécurité que nous voulons».

Ce 20ème anniversaire est une occasion de mener une réflexion collective au sein du Conseil de paix et de sécurité pour évaluer l’efficacité de cet organe en relation avec son mandat (prévention, gestion et résolution des conflits).