jeudi, juin 20, 2024
NationalReligionSociété

Maroc : 7,8 millions d’ovins et de caprins prévus pour l’Aïd Al-Adha

Maroc : 7,8 millions d’ovins et de caprins prévus pour l’Aïd Al-Adha

Maroc : 7,8 millions de têtes d’ovins et de caprins prévus pour l’abattage de l’Aïd Al-Adha

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a annoncé ce lundi 20 mai à Rabat, que l’offre cheptel ovin et caprin, prévue à l’abattage de l’Aïd Al Adha est évaluée à 7,8 millions de têtes. Cette estimation « précise » menée par le ministère, en collaboration avec les professionnels, comprend précisément 6,8 millions d’ovins (agneaux, agnelles, béliers, brebis, moutons) et un million de caprins (chèvres).

Toutefois, à ce jour, 4,8 millions de têtes d’ovins et de caprins sont prêtes pour l’abattage. En réponses aux besoins, le ministre a précisé que 220 000 ovins importés ont déjà été enregistrés, un chiffre qui pourrait bientôt atteindre 250 000 têtes dans les deux prochains jours, avec une prévision de 600 000 têtes.

Concernant le financement, depuis le 15 mars jusqu’au 15 juin prochain, une subvention de 500 dirhams par tête est appliquée pour l’importation des ovins prévus à l’abattage. Ce dispositif permet de conserver le cheptel national et de stabiliser les prix.

Les statistiques du mois dernier montrent une baisse de 2% du cheptel ovin par rapport à l’année 2023, atteignant désormais 20,3 millions de têtes, et une diminution de 4% du cheptel caprin, totalisant 5,4 millions de têtes. Pour assurer la traçabilité, 214 000 unités d’élevage et d’engraissement ont été enregistrées en vue du sacrifice.

À propos de la situation sanitaire du cheptel, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a mené 2 015 contrôles sur les aliments et médicaments vétérinaires. Ces inspections ont conduit à quatre procès-verbaux dont trois pour vente illégale de médicaments vétérinaires et le dernier pour la saisie de 13 tonnes d’aliments non conformes. L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires a également délivré 950 laissez-passer pour le contrôle des déchets de volailles, saisissant et détruisant 34 tonnes de ces déchets.

Enfin, pour améliorer les infrastructures, 34 marchés temporaires ont été aménagés en collaboration avec les autorités locales dans différentes régions du royaume. Cette initiative vise à faciliter les transactions liées à l’abattage pour l’Aïd Al-Adha.



L’Aïd al-Adha

L’Aïd al-Adha, également connu sous le nom de Fête du Sacrifice, est l’une des deux principales fêtes célébrées dans l’Islam, l’autre étant l’Aïd al-Fitr.

Signification
Le sens de l’Aïd al-Adha réside dans sa commémoration de la dévotion du Prophète Ibrahim (Abraham) à Allah (Dieu) et de sa volonté de sacrifier son fils, Ismail, en signe d’obéissance à l’injonction divine. À cet égard, Ibrahim est présenté comme un modèle d’obéissance absolue à Dieu, et cette histoire est perçue comme une démonstration significative de foi et de soumission à la volonté de Dieu.

Traditions
Cette fête est célébrée par les musulmans du monde entier pendant trois jours. La majorité des musulmans assistent aux prières spéciales du jour de l’Aïd, qui sont généralement suivies du sacrifice d’un animal, le plus souvent un mouton, en référence au mouton qu’Allah avait fourni à Abraham pour le sacrifice à la place de son fils. La viande du sacrifice est traditionnellement partagée en trois parties : une pour la famille, une autre pour les amis et la troisième pour les moins privilégiés. Cela illustre la valeur de partage et de générosité qui est centrale dans la pratique de l’Islam.

Date
La date de l’Aïd al-Adha est déterminée en fonction du calendrier lunaire islamique et varie donc chaque année dans le calendrier grégorien. En 2024, par exemple, l’Aïd al-Adha sera célébré le dimanche 16 juin, et les festivités se poursuivront jusqu’au mercredi 19 juin.

En bref…
L’Aïd al-Adha est une fête majeure de l’Islam qui célèbre la dévotion et l’obéissance à Dieu à travers le récit symbolique du sacrifice d’Abraham. Elle est marquée par des prières spéciales, le sacrifice d’un animal et la distribution de la viande aux moins fortunés, manifestant ainsi l’importance du partage et de la générosité dans la foi islamique.