mercredi, juin 12, 2024
NationalSociété

Incendies de forêt au Maroc : les risques selon l’ANEF

Incendies de forêt au Maroc : les risques selon l’Agence nationale des eaux et forêts

L’Agence nationale des eaux et forêts a annoncé un risque «moyen» à «extrême» d’incendies de forêt dans plusieurs provinces du Royaume du Maroc jusqu’au 2 juin 2024.

Après analyse des données relatives notamment aux types de forêts et leurs niveaux de combustibilité et d’inflammabilité, ainsi qu’aux paramètres topo-climatiques, l’Agence nationale des eaux et forêts (ANEF) a repéré, jusqu’au 2 juin 2024, un risque extrême (niveau rouge) d’incendies dans les provinces de Tanger-Assilah, de Fahs Anjra, d’Al Hoceïma, de Nador, de Oujda-Angad, de Taourirt, de Taza, de Khénifra et de Béni Mellal, apprend-on dans un communiqué de l’Agence nationale.

L’Agence nationale des eaux et forêts signale également dans son bulletin journalier un risque élevé (niveau orange) dans les provinces de Larache, de Chefchaouen, d’Ouezzane, de Driouch, de Sefrou, de Taroudant, de Berkane, de Driouch, de Rabat, de Skhirat-Témara, de Salé et de Kénitra. Un risque moyen (niveau jaune) est par ailleurs indiqué dans les provinces de Tétouan, de M’diq-Fnideq et d’Agadir Ida-Outanane.

L’Agence nationale des eaux et forêts exhorte les habitants à proximité des forêts, les vacanciers, les visiteurs et ceux qui travaillent dans l’environnement forestier à redoubler de prudence et à prendre les mesures nécessaires pour prévenir les incendies de forêt. Elle encourage également ces derniers à signaler rapidement aux autorités locales toute observation de fumée, de comportements suspects, dangereux, ou d’indices indiquant un éventuel départ de feu.

Afin d’anticiper les incendies de forêt au Maroc, l’Agence nationale des eaux et forêts produit, d’une manière journalière et par le biais de ses modèles scientifiques de prédiction, des cartes qui identifient avec précision les zones à risque sur l’ensemble du territoire national.